Les conflits autour du travail dominical et de nuit se multiplient

Le journal de l’éco du 07/12/12

Multimedia, emploi et ESS
> Les conflits autour du travail dominical et de nuit se multiplient

Publié le mardi 11 décembre 2012

L’an dernier, près de 30% des salariés ont travaillé le dimanche de façon régulière ou occasionnelle. Ils n’étaient que 20% il y a 20 ans selon une récente étude du ministère du travail. Et les litiges s’accumulent.

Après Bricorama et Sephora, la justice a tranché ce matin sur le cas de Castorama. Le tribunal de Bobigny a constaté que l’enseigne de bricolage ouvrait illégalement deux de ses magasins le dimanche en Seine Saint Denis. Il a donné trois mois à la chaîne pour se mettre en règle, sous peine de payer une astreinte de 1800 euros par jour et par salarié. Pour le syndicat Force Ouvrière en Seine Saint Denis qui avait assigné Castorama, ce jugement est satisfaisant. Réza Painchan, son secrétaire général.


Voir en ligne : La suite de l’article par ici...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux