Les états d’urgence : l’emploi et la santé... Sans oublier les libertés individuelles !

Editorial de la lettre d’information du 01 février 2016

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> Les états d’urgence : l’emploi et la santé... Sans oublier les libertés individuelles !

Publié le lundi 1er février 2016

Nous allons bientôt lancer notre campagne de "financement participatif". Celles et ceux qui nous connaissent savent que ce modèle n’est pas le notre, mais en l’occurrence, entre des acteurs de l’ESS bien peu solidaires et des collectivités territoriales en phase d’essorage budgétaire, les marges de manœuvre sont faibles pour lever un peu de trésorerie. Notre stratégie va se finaliser dans les jours qui viennent.
Si vous aimez Ressources Solidaires, si vous appréciez ce que nous faisons, le geste participatif sera simple à réaliser.

Quand Emmanuel Macron a dit que la vie d’un entrepreneur était plus dure que celle d’un salarié, les voix se sont élevées. Certains ont lancé "Et quand on est entrepreneur salarié" ? Les SCOP, les CAE accueillent des entrepreneurs salariés. Double peine ?
La censure, par le Conseil Constitutionnel, des dispositions de la loi de santé généralisant le tiers payant pour le paiement de la part complémentaire a encore fait réagir les mutualistes. Très attachés à ce dispositif, les acteurs de la complémentaire se sont rapprochés et continuent d’agir pour proposer un outil de paiement de tiers payant général efficace et pratique. Que ce soit l’un ou l’autre des grandes fédérations mutualistes, Mutualité Française ou Mutuelles de France, on comprendra que cette bataille pour une meilleure protection sociale n’est pas terminée côté ESS...
La loi NOTre (http://www.ressources-solidaires.org/+-Nouvelle-organisation-territoriale-4968-+)... Inconnue pour la majorité des citoyens, elle a pourtant eu de nombreuses répercussions. Transferts de compétences, disparition de certaines, mais surtout un bouleversement territorial important. La CRESS Bretagne a réalisé une très bonne analyse sur les répercussions, en général, de la loi NOTre sur l’ESS.

Comment trouve t on son emploi en CDD ? Dans 3 cas sur 4, c’est chez un ancien employeur... Le réembauche est devenu le courant dans les contrats courts. Certains y verront la flexibilité nécessaire à l’activité, d’autres une précarisation du salarié, en tout cas, c’est bien ce qui ressort d’une étude d’une doctorante sur la base des chiffres UNEDIC.
Les concernés ont du être mis au courant, mais il est bon de le rappeler pour les prochains... A partir du 01 mars, les inscriptions à Pôle Emploine se feront que par internet. Progrès ? Rentabilisation ? Redéploiement des agents vers les entretiens ou le démarchage ? En tout cas, les acteurs de l’accompagnement au numérique ont un mois pour former tout le monde !
L’UNAPL, de l’UDES et la FNSEA refusent d’être des demi interlocuteurs et souhaitent prendre toute leur place sur les bancs de la négociation et du dialogue social. Les avancées obtenues par l’UDES (Puisque c’est celui là qui nous concerne plus) ne peuvent rendre qu’encore plus exigeants les employeurs de l’ESS à se tenir à la table de TOUTES les discussions les concernant. C’est tout l’objet de leur courrier au Ministre de l’emploi.

Bonne lecture
Bonne semaine


Voir en ligne : Retrouvez la lettre d’information hebdomadaire de Ressources Solidaires...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux