Les faux-semblants du travail gratuit

Discussions RH et emploi
> Les faux-semblants du travail gratuit

Publié le jeudi 27 octobre 2016

Bénévolat, engagement citoyen, télé-réalité, concours, hackathon etc., toutes ces formes gratuites d’activité ont un effet d’éviction énorme sur le travail rémunéré.

Le modèle économique qui prospère sans doute le mieux en ce début de XXIe siècle est celui bâti sur le travail gratuit. « Sans doute », car, par définition, ce travail-là n’est ni valorisé ni mesuré. Donc, il n’existe ni dans les chiffres ni dans les discours.

Mais comme il n’ouvre aucun droit, ne connaît ni convention collective ni réglementation ou limitation d’aucune sorte, il a servi de bouffée d’oxygène à nos économies financièrement très contraintes : après avoir envahi toutes les sphères publiques et privées, il change d’échelle et se généralise avec l’économie numérique.


Voir en ligne : Le Monde du 17/10/16 par Valérie Segond

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux