Les jeunes cherchent de l’affectif dans le travail

Management / Encadrement / Mobilité
> Les jeunes cherchent de l’affectif dans le travail

Publié le vendredi 24 octobre 2014

Selon une étude pour Linkedin, les 20-30 ans cherchent beaucoup plus de socialisation au sein de leur travail que leurs aînés. Une génération qui risque de bouleverser le monde du travail.

« Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver », chantait Henri Salvador. Et bien non, répond la génération Y. Le travail c’est l’amitié. C’est ce qui ressort d’une vaste étude menée par CensusWide pour le leader mondial du réseau professionnel en ligne Linkedin auprès de 11 500 salariés dans 14 pays.

Certains paramètres fluctuent selon les pays, mais partout les digital natives ultra-connectés survalorisent les relations humaines par rapport à leurs aînés. 67% des salariés nés entre les années 80 et les années 90 sont prêts à raconter leur vie personnelle et amoureuse à leurs collègues et cela les rend plus heureux et plus motivés d’avoir des amis au bureau. Alors que seul un tiers des baby-boomers envisage de telles confidences, ils ne sont pas plus de 20% à considérer que de meilleurs rapports amicaux sur leur lieu de travail améliorent leur quotidien. Pis, près de la moitié de cette génération de l’après-guerre affirme que l’amitié au bureau n’a aucun impact sur leur performance.


Voir en ligne : La suite de l’article...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux