Les leaders syndicaux demandent un accord ambitieux sur le climat et la justice climatique pour les travailleurs

Confédération Européenne des Syndicats
> Les leaders syndicaux demandent un accord ambitieux sur le climat et la justice climatique pour les travailleurs

Publié le vendredi 2 octobre 2015

Aujourd’hui, des leaders syndicaux nationaux venus de toute l’Europe ont témoigné de leur soutien pour un accord ambitieux sur le climat à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques et demandé que cet accord prévoie une « transition juste » pour les travailleurs.

Pour les photos de l’action climat d’aujourd’hui...
Pour la vidéo de l’action climat...

Lors du Congrès de la Confédération européenne des syndicats à Paris, les responsables syndicaux ont participé à une action photos devant une affiche géante proclamant « Our jobs depend on our planet » (nos emplois sont dépendants de notre planète) et « Climat et emploi, même combat ».

Demain, ces responsables voteront pour un Manifeste (lien) dans lequel on peut notamment lire : « La CES appelle les gouvernements du monde entier à s’entendre sur un accord international contraignant pour la protection du climat lors de la conférence de Paris en 2015 » et : « L’Europe doit agir en faveur d’une transition juste vers une économie verte durable, créatrice d’emplois de qualité et donnant priorité aux investissements qui soutiennent les technologies et les infrastructures sobres en carbone ».

S’il est adopté, un amendement précisera aussi que : « Un support financier aux régions et secteurs qui dépendent d’activités à fortes émissions de carbone sera indispensable pour la mise en œuvre d’une transition juste en Europe. L’impact de la transition énergétique sur ces régions et secteurs doit être mieux évalué et pris en compte. La CES demande que des mesures soient prises pour garantir l’avenir des travailleurs qui seront affectés ».

Un document politique plus détaillé, le « Programme d’action 2015-2019 de la CES » (lien), déjà adopté par le Congrès, appelle à « un accord international contraignant couvrant toutes les grandes économies et garantissant que le réchauffement planétaire sera maintenu sous les 2°C tout en tenant compte de responsabilités communes mais différenciées ».

Mary Robinson, fondatrice de la Fondation pour la justice climatique, est à Paris aujourd’hui pour prendre la parole au Congrès de la CES et rencontrer les leaders syndicaux.

« La position que les syndicats ont adoptée au nom des travailleurs sur la plus grave menace environnementale et économique que le monde ait jamais connu est claire », a déclaré Bernadette Ségol, Secrétaire générale de la CES. « Réunis dans la même ville quelques semaines à peine avant la conférence des Nations unies sur le climat, les syndicalistes envoient aujourd’hui un message aux leaders mondiaux leur demandant de s’entendre sur un accord ambitieux et contraignant en faveur du climat. »

Les leaders ayant pris part à l’action photo sur le climat comprennent Bernadette Ségol (CES), Ignacio Toxo et Julio Salazar (Espagne), Laurent Berger, Françoise Geng et Jean-Claude Mailly (France), Jorma Malinen (Finlande), Eva Nordmark, Göran Arrius et Karl-Petter Thorwaldsson (Suède), Plamen Dimitrov and Dimitar Manolov (Bulgarie), Erich Foglar (Autriche), Adrian Wütrich (Suisse), Josef Stredula (Republique tchèque), Duzan Semolic (Slovenie), Jozef Kollár (Slovaquie), Silva (Portugal), Catelene Passchier (Pays-bas), Jan-Willem Goudriaan (EPSU), Martin Joffren (EuroCadres), George Dassis (CESE).

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux