Les "minijobs" critiqués dans une Allemagne qui doute de son modèle social

La Croix du 10/01/13

Chômage
> Les "minijobs" critiqués dans une Allemagne qui doute de son modèle social

Publié le mardi 15 janvier 2013

Plus de 7 millions d’Allemands sont employés dans des "minijobs", mais ces contrats précaires, peu rémunérés et dispensés de charges sociales sont de plus en plus montrés du doigt dans une Allemagne qui s’interroge sur la face obscure de son succès économique.

Ces contrats ont notamment été accusés d’alimenter une "bombe à retardement" en condamnant les salariés durablement employés sous ce dispositif à des retraites dérisoires.

Pour répondre aux critiques, le gouvernement d’Angela Merkel a relevé au 1er janvier le plafond de rémunération de ces emplois, de 400 à 450 euros par mois, et les minijobs signés après cette date seront soumis aux cotisations retraite, sauf si les salariés y renoncent expressément.


Voir en ligne : La suite de l’article par ici...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux