Les résultats du baromètre Senior Stratégic « Le regard des Français sur les Aidants »

Union Nationale des Associations de Soins et Services à domicile (UNA)
> Les résultats du baromètre Senior Stratégic « Le regard des Français sur les Aidants »

Publié le lundi 6 octobre 2014

Le baromètre Senior Strategic intitulé « le regard des Français sur les Aidants » a été élaboré dans le cadre de la journée nationale des Aidants en collaboration avec UNA. Il vise à mettre en lumière le regard que porte la société française sur les Aidants.

Il sera présenté à l’occasion de la journée nationale des Aidants le 6 octobre 2014. Elle est une occasion de reconnaître les 8 millions d’anonymes qui accompagnent au quotidien un proche malade ou handicapé, quel que soit son âge.

Cette journée est surtout l’occasion de penser à tous ceux qui, par leur implication et leur engagement, sont les moteurs d’une société nouvelle, plus proche et surtout plus humaine.

C’est la raison pour laquelle, sur l’ensemble de notre pays des initiatives sont proposées – conférences, ateliers, temps de répit… – permettant aux Aidants d’être accompagnés dans leur rôle, et à la société toute entière de mieux les reconnaître.

La journée nationale est organisée par la société civile et peut exister grâce au soutien financier de Macif, Malakoff Médéric, Novartis et Vivre en aidant.

Plusieurs idées-fortes émergent de ce baromètre :

Une réalité

- 8,6 millions soit 16,6% des Français âgés de 18 à 79 ans indiquent aider un proche en situation de dépendance, que cette situation soit temporaire ou durable (hors hospitalisation) auprès d’une personne âgée ou handicapée. Ce chiffre confirme la tendance des études précédentes sur le nombre important de Français touchés.
- 76 % des Aidants sont des femmes et la proportion d’Aidants augmente avec l’âge : 8% des 18-40 ans indique être Aidant alors que ce chiffre atteint 24% pour les 61-79 ans.
- 61% des Français ont déjà entendu le terme « Aidant »

Un besoin de reconnaissance

69% des Aidants déclarent ne pas être suffisamment reconnus par la société alors que 48% des Français pensent que les Aidants n’ont pas à être reconnus. Ceci exprime que la société Française n’a pas conscience du rôle important des Aidants.

« Bien qu’une majorité d’Aidants ressentent douloureusement le manque de reconnaissance de leur rôle, la société prend mieux la mesure du fait social de la présence de plus de 8 millions d’Aidants bénévoles. En témoigne la connaissance partagée du terme d’Aidants même si sa définition reste floue. En revanche, ceux qui n’ont jamais été dans la situation ne prennent pas toute la mesure de l’engagement et de ses effets. C’est pourquoi ils sur-estiment leur préparation et leur capacité à faire face et à trouver des soutiens » Serge GUERIN, sociologue, auteur de La solidarité ça existe…

Les Aidants ont plus de difficulté à imaginer d’être aidé à leur tour

- 37% des Aidants (contre 18% des Français) pensent qu’ils ne pourront pas être aidés s’ils se retrouvaient dans une situation de dépendance.
- Par contre, 68% des Français (vs 56% des Aidants) indiquent qu’ils pensent pouvoir l’être.

La peur d’être aidé est accentué chez les Aidants…

La perspective de devoir être aidé, même en sachant qu’ils pourront l’être, fait peur à 54% des Aidants actuels. « Etre Aidant est très difficile, et j’ai peur de devoir l’imposer à une personne de mon entourage » Thierry, 58 ans, Aidant.

Cette donnée montre que les Aidants ont une vision différente de la population Française à cette même question puisque les Français ne sont que 23% à en avoir peur.

… mais les Aidants sont plus rassurés que les Français à la perspective de devoir être aidé

45% des Aidants sont rassurés à l’idée de pouvoir être aidé s’ils étaient dans une situation de dépendance. 37% des Français sont indifférents à la perspective de pouvoir être aidé s’ils l’étaient.

Les Aidants sont perçus comme des supplétifs

37% des Français perçoivent les Aidants comme des palliatifs aux pouvoirs publics. Les Français sont aussi 34% à penser que les Aidants sont supplétifs au système de santé.

Les Aidants se préparent plus à une éventualité de dépendance

32% des Français indiquent avoir pris des dispositions alors que ce chiffre est de 43% pour les aidants. Les produits financiers sont les premiers placements des Français (38% d’entres eux) pour se préparer à une éventualité de dépendance.


Voir en ligne : En savoir plus ?

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Manon Daffara (UNA)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux