Les salariés de SeaFrance peuvent-ils vraiment éviter le naufrage ?

Article de Challenges du 02/01/12 par Anna Rousseau

Publié le mercredi 4 janvier 2012

Les indemnités de licenciement qui doivent être versées aux salariés s’élèvent au total à 65 millions d’euros. Est-ce assez pour financer le projet de SCOP porté par les élus CFDT de SeaFrance ? Challenges a enquêté.

Lundi après-midi, Guillaume Pepy, le président de la SNCF, a été reçu par le Premier ministre François Fillon à Matignon alors que les délégués CFDT de la compagnie de ferrys transmanche SeaFrance étaient en réunion avec les différents ministres en charge du dossier, Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Mariani.

Tandis que le Tribunal de Commerce de Paris doit décider, ce mardi à 10H00, de mettre définitivement fin à l’activité de la compagnie en faillite, les événements se précipitent. Lundi midi, Nathalie Kosciusko-Morizet,a annoncé que le gouvernement proposait d’utiliser les indemnités que toucheraient les salariés en cas de cessation d’activité pour financer le seul projet encore en lice pour sauver SeaFrance, une Scop.


Voir en ligne : La suite de l’article en cliquant ici...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux