Livre blanc parlementaire "Libérer les générosités associatives"

Publié le mercredi 18 juillet 2012

La vie associative avance sur deux jambes : la générosité financière, via la participation
financière des cotisants, des donateurs et des légataires et la générosité temporelle,
via l’engagement bénévole. Ces deux modalités d’engagement sont les
traits les plus caractéristiques de la vie associative. Par conséquent l’angle choisi
pour ce livre blanc est d’appréhender la vie associative par ces deux dimensions
fondamentales.

La vie associative est multi-forme et transversale.
- Multi-forme, car le statut associatif permet d’héberger des associations de toute
taille, de toute configuration, de la petite association de quartier à l’association qui
emploie des centaines de salariés, de l’association chargée d’une mission de service
publique à l’association dont l’activité est similaire à celle d’une entreprise ou
qui a les prérogatives généralement dévolues à un établissement public.
- Transversale, car tous les secteurs ont été investis par la vie associative : éducation,
jeunesse, culture, sport, environnement, défense d’intérêts, loisirs, recherche
médicale, médico-social, agriculture, droits de l’Homme, aide alimentaire, protection
animale, hébergement d’urgence, etc.

Ces deux caractéristiques découlent du génie de la loi de 1901 qui réside dans ce
que Waldeck-Rousseau appelait son « laconisme ». Seule personne morale juridiquement
définie « négativement » (« dans un but autre que de partager des bénéfices
 »), l’association en tire une grande force : son cadre juridique a vocation à accueillir toutes les missions, toutes les actions, dans tous les domaines, en se
fixant les règles d’organisation qu’elle souhaite, avec pour seules contraintes la
condition sus-mentionnée relative au non-enrichissement et de ne pas se fonder « 
sur une cause ou en vue d’un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs,
ou qui aurait pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national et à la
forme républicaine du gouvernement ».

PDF - 1004.5 ko
Livre blanc parlementaire "Libérer les générosités associatives"
Muriel MARLAND-MILITELLO
Député des Alpes-Maritimes
Présidente du Groupe d’études parlementaire
sur la vie associative et le bénévolat
Membre du Haut Conseil à la Vie Associative
Membre du Comité consultatif
du Fonds pour le Développement de la Vie Associative

XIIIème législature
JUIN 2012

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux