Loi Macron, Loi Rebsamen : SalonsCE s’entoure d’experts pour décrypter les nouvelles lois impactant les représentants du personnel et les salariés

Les comités d’entreprise
> Loi Macron, Loi Rebsamen : SalonsCE s’entoure d’experts pour décrypter les nouvelles lois impactant les représentants du personnel et les salariés

Publié le mardi 11 août 2015

L’économie sociale est cette année au cœur de l’actualité avec le 70 ème anniversaire de la création des CE d’une part et, de nouvelles lois récemment adoptées ou en cours de discussion qui modifieront le visage de l’entreprise d’aujourd’hui d’autre part.

SalonsCE, éditeur référent dans le domaine du monde du travail

La marque SalonsCE porte une mission d’éditeur référent dans le domaine du monde du travail. Elle organise dans l’année 34 salons dans 24 villes où elle accueille représentants des personnels, syndicalistes, politiques et experts.
Sont également proposés des informations et services à l’attention des instances représentatives du personnel (IRP) afin de les accompagner dans leur quotidien et leur apporter toute la connaissance nécessaire au bon exercice de leurs missions : dialogue social, rôle économique, activités sociales et culturelles, conditions de travail, qualité de vie dans l’entreprise...

SalonsCE est aujourd’hui un acteur reconnu dans l’avancement du dialogue social.

Son édition parisienne qui se tiendra du 15 au 17 septembre prochains, est d’ailleurs placée sous le Haut Patronage du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation
professionnelle et du Dialogue social.
Tout au long de l’année, SalonsCE, salons leaders en France dédiés aux élus des comités d’entreprise et à tous les représentants du personnel, organise des événements associant un espace d’exposition, des conférences techniques et des débats d’actualité.

Fidèle à sa vocation de soutien et d’accompagnement des IRP, SalonsCE a mis en ligne le 21 juillet 2015 sur son site www.mementoce.com les 1 ères vidéos d’experts précisant les nouvelles mesures des lois Macron et Rebsamen et leurs impacts pour les IRP.
En complément, des images et vidéos rappelleront tout l’été au grand public le rôle
essentiel des CE dans l’entreprise et le quotidien des salariés.

9 experts décortiquent les nouvelles lois Macron et Rebsamen

Dans le cadre de la diffusion d’information et de l’accompagnement des IRP, SalonsCE propose sur son site www.mementoce.com des interviews d’experts en politique, droit, finance, formation... au sujet des modifications qui interviendront suite à l’adoption de la Loi Macron (Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économique, adoptée le 9 juillet dernier) et du projet de loi sur la modernisation du dialogue social (en discussion le 23 juillet à l’Assemblée Nationale).
Travail du dimanche, délégation unique du personnel, base de données, prérogative des CHSCT, assouplissement des accords de maintien... sont quelques-unes des questions abordées dans ces vidéos. Dans l’une d’entre elle, Jean Auroux, ministre du Travail de 1981 à 1982, revient sur l’histoire et le rôle du comité d’entreprise depuis sa création il y a 70 ans.

Comprendre le Comité d’Entreprise : une force au service des salariés

En complément de ces vidéos techniques et historique, SalonsCE en proposera d’autres sur le rôle des CE. Destinées au grand public, elles aideront à mieux comprendre l’impact des 35 000 CE qui agissent aujourd’hui pour le compte de 12 millions de salariés (soit 1 salarié sur 2). Avec un budget de fonctionnement de 450 millions d’euros et un budget induit de 11 milliards, ils interviennent dans le quotidien de 25 millions de consommateurs.

Leur rôle se décline en deux parties :
- l’économie. En cette période de crise économique et sociale, ils ont été fortement
sollicités pour de l’aide sociale à l’attention des salariés ou consultés pour leurs avis sur les projets de réorganisation des entreprises. [1]
- les activités sociales et culturelles (ASC) dont le budget représente 4,05 milliards
d’euros. Rappelons dans ce dernier cas que les attentes des Français en matière de
qualité de vie en dehors de l’entreprise sont les vacances (58 %), la culture et les loisirs (40 %), la santé-prévoyance (30%) [2].
Belle reconnaissance de la part des salariés qui considèrent à 77 % que les CE contribuent à améliorer leur qualité de vie. 70 % les voient également comme un relai d’information entre eux et leur direction. 61 % considèrent même que grâce aux CE, la direction comprend mieux les problèmes des salariés.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer


[1Livre Blanc sur la place des CE dans l’entreprise (CSA pour Legrand Fiducière et Crédit Mutuel, 2012)

[2Enquête "La Qualité de vie au travail, dans et hors l’entreprise" (CSA pour SalonsCE, 2013)

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux