Loi Macron, le travail inachevé du Conseil Constitutionnel

Confédération Française des Travailleurs Chrétiens
> Loi Macron, le travail inachevé du Conseil Constitutionnel

Publié le vendredi 14 août 2015

La CFTC se félicite de voir rejeté par le Conseil constitutionnel, l’inique plafonnement des indemnités de licenciement en cas de licenciement sans cause réelle ou sérieuse. Le Conseil refuse que ces indemnités soient fixées en fonction de la taille de l’entreprise. Par exemple, en conséquence les riches cabinets d’avocats d’affaires et autres petites structures de moins de 10 salariés richissimes continueront donc de payer comme les autres quand ils ne respecteront pas la loi.

La CFTC approuve également le rejet de la réforme prud’homale telle que prévu par la loi Macron.

À l’inverse, la CFTC regrette profondément qu’il ne se soit pas trouvé 60 parlementaires pour contester les dispositions portant atteinte au repos dominical, ce temps essentiel pour la vie familiale, personnelle, associative et spirituelle. Signe inquiétant du fossé qui se creuse entre les préoccupations des salariés et la représentation nationale, conséquence mécanique de la quasi-absence de diversité sociale réelle au sein de la classe politique.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laetitia Barthelemy (CFTC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux