Loi autonomie : Les parlementaires face à un choix de société

Adessadomicile
> Loi autonomie : Les parlementaires face à un choix de société

Publié le mardi 15 juillet 2014

Alors que le projet de loi portant sur l’adaptation de la société au vieillissement sera étudié, à partir de demain (16 juillet 2014), par la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale, Adessadomicile souhaite rappeler les urgences du secteur de l’aide et des soins à domicile.

La première urgence est d’apporter une réponse en termes de reste à charge bien trop élevé subi par les personnes dépendantes. Les services d’aide dont elles bénéficient ne sont pas des services de confort mais bien un soutien et un accompagnement professionnel pour être en capacité de continuer à vivre chez elles, malgré leur perte d’autonomie. Ces restes à charge sont donc des dépenses contraintes qu’il n’est pas possible de faire supporter exclusivement à ces personnes.

Une autre urgence, directement liée aux reste à charge, est celle de la reconnaissance du coût de revient des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). En effet, nombre de services perdent jusqu’à 3€ par heures effectuées. Comment dans ses conditions continuer à proposer une qualité de service d’intérêt général que méritent nos aînés ?

De plus, les milliers de salariés dévoués qui, chaque jour, soutiennent les personnes dépendantes et permettent à ces derniers de rester – selon leur volonté – à leur domicile, ne reçoivent malheureusement pas la reconnaissance de leur travail difficile. C’est pour cela qu’Adessadomicile demande – une nouvelle fois – la revalorisation salariale attendue depuis plus de cinq ans en reconnaissance de la professionnalisation et de la qualité de services.

Afin de réussir la mise en œuvre de cette loi, il est impératif d’avoir à la fois un pilotage national mais également une gouvernance locale adaptée aux réalités des territoires et à proximité des personnes en perte d’autonomie.

Enfin, il est nécessaire d’avoir une loi qui change vraiment le regard de la société sur l’avancée en âge, qui inclue l’ensemble des éléments de prévention y compris dans les villes et qui contribue ainsi, par l’accessibilité physique et sociale, à permettre aux personnes vieillissantes de continuer à être acteurs de leur projet de vie et de leur citoyenneté.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

David Zeisler (Adessadomicile)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux