Lycéennes enlevées au Nigeria : Une violation insupportable des droits fondamentaux

Confédération Française Démocratique du Travail
> Lycéennes enlevées au Nigeria : Une violation insupportable des droits fondamentaux

Publié le mercredi 14 mai 2014

La CFDT signe la pétition initiée par l’Unicef et l’Unesco pour la libération des lycéennes nigérianes enlevées par la secte islamique Boko Haram. Elle appelle ses adhérents à signer également cette pétition.

Bientôt un mois que plus de 200 lycéennes ont été enlevées au Nigéria par la secte Boko Haram. La CFDT est horrifiée et révoltée par cette situation.

Si ces lycéennes sont prises en otage, c’est uniquement parce que ce sont des filles. C’est une violation des droits fondamentaux.

La CFDT défend pour chaque enfant, fille ou garçon, le droit d’aller à l’école. Pour les filles partout dans le monde l’éducation est le moyen de leur émancipation et un pas vers l’égalité.

Les inégalités entre les femmes et les hommes sont une réalité insupportable. La lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes est un devoir impératif, c’est un engagement de la CFDT.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La CFDT

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux