Métiers du sanitaire et du social en Ile-de-France : L’apprentissage, une voie essentielle pour un secteur dynamique

Formation / Compétence
> Métiers du sanitaire et du social en Ile-de-France : L’apprentissage, une voie essentielle pour un secteur dynamique

Publié le mardi 2 juin 2015

Grande manifestation en faveur de l’apprentissage dans le secteur sanitaire et social

Mardi 2 juin 2015 de 16 à 18 heures, au cirque Diana Moreno Bormann,
1, rue Skandeberg à Paris (19ème)

En présence de :
- Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional d’Ile-de-France,
- Hella Kribi-Romdhane, Vice-Présidente en charge de la formation professionnelle, de l’apprentissage, de l’alternance et de l’emploi.

Créé en 2015, l’ADAFORSS, l’Association pour le Développement de l’Apprentissage et des formations aux métiers Sanitaires et Sociaux, organise une grande manifestation destinée à réaffirmer la place fondamentale de l’apprentissage sur le secteur sanitaire et du social, véritable gisement d’emploi en Ile-de-France.

Pour rappel, après plus de 20 ans d’existence, le CFA ADAPSS IDF et le CFA SANTE SOLIDARITE ont fusionné en 2015 pour créer L’ADAFORSS. L’association est désormais un acteur majeur dans le secteur de l’apprentissage et de la formation aux métiers de la Santé en Ile-de-France, avec près de 1 300 apprentis, 3 000 employeurs, plus de 80 écoles partenaires et un taux d’insertion à l’emploi proche des 100 % !

Au fil des années, les deux CFA ont été reconnus par leur articulation entre l’accueil d’apprentis avec les concours d’entrée dans les formations, ou encore la déclinaison des parcours des formations, destinée à mettre en place une véritable pédagogie de l’alternance et non une succession de stages sans liens avec les acquis en CFA.

L’ADAFORSS en chiffres :
- 907 000 € de subvention allouée par la Région
- 1 200 apprentis du niveau 1 au niveau 5
- 20 formations diplômantes réparties sur tout le territoire de l’Ile-de-France
- Taux moyen d’insertion dans l’emploi : 96 %

Le secteur sanitaire et social en Ile-de-France :
Infirmiers, aides-soignants, assistants de service social, masseurs-kinésithérapeutes : le secteur sanitaire et social est particulièrement dynamique et peu sensible aux cycles conjoncturels car sa croissance est tirée par des évolutions structurelles, notamment démographiques. La progression de l’emploi y est constante et celui-ci a, plus qu’ailleurs, résisté à la crise. De même, l’insertion des diplômés dans l’emploi est plus satisfaisante que dans d’autres spécialités de formation en raison de la robustesse du lien emploi-formation.

A titre d’exemple, en Île-de-France, entre 2010 et 2030, le nombre de personnes âgées de 85 ans ou plus devrait progresser de 93 %, alors que l’ensemble de la population francilienne n’augmenterait que de 8 %. À cela s’ajoutent les effets de la démographie des professionnels du secteur sanitaire et social dont les départs massifs à la retraite s’annoncent problématiques. Les perspectives d’emploi seront donc particulièrement importantes, tout particulièrement dans les métiers de la gériatrie, en croissance de 5 à 10 % par an dans la région.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux