Michel Rocard « est le père de la reconnaissance de l’économie sociale »

Les grandes figures de l’économie sociale et solidaire
> Michel Rocard « est le père de la reconnaissance de l’économie sociale »

Publié le mercredi 24 août 2016

Dans ses mémoires publiés en 2010, Si ça vous amuse. Chronique de mes faits et méfaits (J’ai lu, réédition, 2014), Michel Rocard raconte avoir donné « comme ministre […] un puissant coup d’accélérateur à l’économie sociale ».

Il n’est pas rare que de tels récits soient autant des reconstructions de la réalité historique que des justifications des décisions prises. Rien de tout cela avec Michel Rocard. Il y apporte un témoignage précis et éclairant sur la décennie 1974-1983 qui l’a conduit de l’utopie autogestionnaire à l’institutionnalisation de l’économie sociale.
Revitalisation de la société civile

Tout commence en 1974 quand Michel Rocard quitte le PSU pour rejoindre le Parti socialiste, dont il devient secrétaire national en charge du secteur public. L’année suivante il y organise une convention nationale qui adopte les « Quinze thèses sur l’autogestion », où se dessine une « révolution culturelle » de la gauche étatiste. L’autogestion fonctionne cependant surtout comme un discours proposant un référentiel à la gauche non communiste, que seules quelques luttes exemplaires (comme celle des Lip, à Besançon) viennent concrétiser.


Voir en ligne : Le Monde du 07/07/16 par Timothée Duverger

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux