Monsieur le Premier Ministre, dialogue social et participation des salariés vont de pair !

Confédération Générale des Cadres
> Monsieur le Premier Ministre, dialogue social et participation des salariés vont de pair !

Publié le jeudi 3 mars 2016

Lors de la remise du rapport du comité Badinter qui devait préfigurer la loi El Khomri, le Premier Ministre avait défendu le « principe de participation des salariés à la gestion de l’entreprise », considérant que « les salariés sont prêts au changement à condition d’être associés à la stratégie de l’entreprise et de partager le sens des décisions prises ».

Cette participation accrue des salariés aux décisions stratégiques de l’entreprise, la CFE-CGC la défend depuis de nombreuses années car c’est la clef d’un dialogue social responsable, constructif et facteur de performance pour l’entreprise. La CFE-CGC regrette donc l’absence de cohérence entre la vision développée en janvier par le Premier Ministre et l’actuel projet de loi El Khomri, bien éloigné du modèle social novateur que la CFE-CGC défend.

Au moment où Black Rock, premier gestionnaire d’actifs mondial avec 4600 milliards de dollars sous gestion, fait la leçon aux grands patrons en les exhortant à privilégier le long terme à l’hystérie de la création de valeur actionnariale immédiate, France Stratégie ne dit pas autre chose : la gouvernance d’entreprise doit être améliorée en étant plus ouverte et en intégrant davantage les enjeux de long terme.

Pour la CFE-CGC, une participation accrue des salariés est au cœur de la rénovation du dialogue social comme de l’amélioration de la gouvernance d’entreprise. Ce sont les conditions d’une gouvernance plus soucieuse du long terme comme de l’investissement industriel, technologique et humain et donc d’un management de meilleure qualité. Il en va ainsi de la performance globale et durable des entreprises dans un monde économique en pleine mutation, il en va aussi du redressement économique du pays et de la création d’emplois.

Convaincue de l’atout que sont les administrateurs salariés pour une gouvernance plus responsable car plus participative et un dialogue social rénové, la CFE-CGC a été la seule à le défendre lors des débats de la loi Rebsamen. C’est aussi le sens du manifeste en faveur d’une gouvernance responsable et de la participation des salariés que la CFE-CGC vient de publier.

Cette vision, la CFE-CGC compte bien la défendre auprès du Premier Ministre et de la Ministre du Travail pour faire avancer l’idée selon laquelle participation des salariés, codécision et modèle social novateur vont de pair.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pierre Jan (CFE CGC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux