Nouveau Président, nouvelles interrogations

Editorial du 16/05/2017

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> Nouveau Président, nouvelles interrogations

Publié le mardi 16 mai 2017

Tout d’abord, voici ci-dessous le communiqué que nous avons diffusé hier sur nos nouveaux outils de veille sur le travail et l’ESS.

Développer la connaissance de l’économie sociale et solidaire, s’enrichir de la diversité des initiatives

Pour renforcer notre mission de mise en relation des personnes qui souhaitent travailler dans l’ESS avec les différents employeurs, petits ou grands du secteur, il nous paraît particulièrement important d’amplifier le développement de la connaissance de l’économie sociale et solidaire pour s’enrichir de la diversité des initiatives,
Ressources Solidaires travaille depuis sa création à promouvoir la diversité des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) et de leurs initiatives. Les entreprises de l’ESS sont multiples juridiquement, hétérogènes en terme d’activité et variées dans leurs pratiques. Des mises en œuvre par le terrain aux réponses des réseaux à côté des pouvoirs publics, les expériences sont nombreuses et les acteurs de l’ESS relèvent les défis avec réflexion, innovation et intelligence collective.
C’est ce que Ressources Solidaires relaie depuis plus de 15 ans à travers son site et ses interventions aussi bien physiques (cours, conférences, …) que numériques.

Le mois de mai est l’occasion pour l’association d’approfondir sa volonté d’apporter au plus près des besoins, les informations nécessaires pour développer la connaissance du secteur à travers sa richesse et ses spécificités. L’ESS n’est pas homogène, elle n’est pas que local ou institutionnelle, elle n’est pas qu’associative ou coopérative, elle est multiple et c’est tout l’enjeu de la veille de Ressources Solidaires.
A côté de la lettre du lundi, historique, régulière, envoyée à plus de 25000 abonnés, l’association propose 2 envois hebdomadaires complémentaires. La lettre du lundi se concentre autour d’un éditorial, réalisant un focus sur le contexte de l’ESS et de l’emploi. Les deux nouvelles lettres apporteront notre veille directement dans les boites des abonnés, sans filtre, sans sélection, c’est l’ESS et le travail au fur et à mesure de l’actualité. On y retrouvera ce qui fait la force de notre veille : articles, communiqués de presse, agenda, travail, territoires, …

« Depuis plusieurs années, on parle d’économie sociale et solidaire. La loi de 2014 a créé des institutions, a défini le périmètre, mais jamais l’administration n’aura la capacité de présenter l’ensemble de l’ESS, au jour le jour. Ressources Solidaires si. C’est le premier média en ligne d’actualité de l’économie sociale et solidaire. En 2016, c’est 1 million de visiteurs sur l’année qui sont venus apprendre, s’informer, se renseigner. L’équivalent d’un site de la presse quotidienne régionale !  » rappelle Cyrille Chrétien, administrateur de l’association. « Et parler de l’ESS, c’est parler de ses acteurs, de ses réseaux, mettre la lumière sur leurs positions, sur l’extrême diversité de leur quotidien, leurs initiatives et projets (que la loi aura pu, sous certains aspects, faire passer au second plan au profit d’une vue d’ensemble) et initiatives, dans la diversité et la pluralité d’un média transversal à l’ESS » ajoute Alexandrine Mounier, administratrice.
« La nouvelle ère qui s’ouvre avec les deux élections à suivre va changer les interlocuteurs, les financements, les politiques. L’ESS de terrain et institutionnelle a d’autant plus besoin d’un média d’information transversal, en lien aussi bien avec le local que le national, avec la petite association que la grosse mutuelle. Indépendant des enjeux de familles ou réseaux constitués, nous pouvons parler de tout le monde pour que le grand public puisse avoir une vision large et juste de l’ESS » explique François Longérinas, administrateur. « Travailler dans l ESS, cela a un sens, et Ressources Solidaires contribue à vous en apporter au travers de ses lettres numériques. Où peut-on trouver aussi bien l’information sur les mutuelles d’assurance ou sur le commerce équitable que sur notre site ? Et bien connaître le secteur, c’est être mieux préparé pour y travailler et y faire carrière. Et donc encore plus développer le secteur. La boucle est bouclée ! » précise Sadek Fodil, administrateur également.
Les nouveaux outils (2 nouvelles lettres) sont réservées aux adhérents (Pour les individus) et aux abonnés. On peut s’abonner en nous contactant ; selon le nombre de mails à inscrire, l’organisme, la filière de formation, le réseau, l’entreprise, recevra régulièrement et directement les lettres dans les boites des collaborateurs, élus, étudiants, … « Notre veille est la plus précise et la plus complète du secteur. Plurielle, objective, elle permet de suivre avec clarté et régularité l’actualité de l’ESS. Nos outils sont au service de l’ESS, de ceux qui la composent et de ceux qui souhaitent la rejoindre. » commente Guillaume Chocteau, salarié de l’association.

Nous vous rappelons également qu’être adhérent de l’association c’est pouvoir bénéficier d’un entretien individuel d’orientation pour votre recherche d’emploi dans l’ESS.
Notre indépendance est lié à votre engagement dans notre aventure. Votre adhésion la conforte.

Comment faire maintenant ?
Pour recevoir les lettres d’information, support de notre veille, il suffit pour les individus d’être adhérent et pour les « collectifs » (entreprises, administrations, réseaux, filières de formation,…) de nous contacter sur abonnement@ressources-solidaires.org en précisant le nombre de mails à abonner, nous enverrons en retour le coût de la prestation pour une année.

Comme le titre l’indique, après la mobilisation de deuxième tour, la France a donc un nouveau Président de la République, sorti des urnes, après une mobilisation contre l’autre candidat. Et comme nous le disions la semaine dernière, pas d’état de grâce... Tout de suite dans le bain... Et pour l’ESS ? La demande est légitime de la part d’un secteur qui s’est vu mise en valeur sur le mandat précédent par un Ministre et une loi cadre ! Et maintenant ? D’autant plus prégnant que la crise légitime l’intervention engagée de l’ESS, l’intervention plus humaine d’une économie différente de ce qui provoque la crise. Par çi, par là, on trouvera des propos qui ouvrent les esprits sur ce à quoi nous pouvons nous attendre pour l’ESS. On lira les propos de Christophe Itier, Monsieur ESS du candidat Macron, ou de Jean-Marc Borello (Ministrable encore à l’heure de ma rédaction de cet édito), patron du Groupe SOS et soutien de la première heure du même candidat. Leur point commun est d’avoir une vision de l’ESS, celle de entrepreneuriat social.
Les enjeux sont tellement importants que chaque force est essentielle ; le rejet a failli gagner ! Il faut traiter le désespoir et la méfiance envers la démocratie... L’ESS "historique" et l’entrepreneuriat social ont chacun leur rôle à jouer, chacune dans leurs secteurs et leurs approches. C’est comme cela qu’en 2022, on se fera moins peur !

Bonne lecture !
Bonne semaine !

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux