Nouvelle formule, printemps mouvementé du CAC, alerte et formation des emplois d’avenir en danger

Editorial de la lettre d’information du 30 mars 2015

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> Nouvelle formule, printemps mouvementé du CAC, alerte et formation des emplois d’avenir en danger

Publié le lundi 30 mars 2015

Depuis que Ressources Solidaires est, chaque lundi, notre lettre part à la vingtaine de milliers d’abonnés. Avec difficulté car nous sommes dans des chiffres industriels, bien loin des listes habituelles des associations. Et depuis sa création, cette lettre a évolué plusieurs fois. La semaine prochaine (normalement) devrait voir la nouvelle version de la lettre de Ressources Solidaires. Moins longue, elle ne reprendra pas l’intégralité des articles de la semaine passée, mais une sélection. Ce sera donc une sélection de sélection d’informations sur l’ESS et sur l’emploi. Même si chaque jour paraîtra le même nombre d’informations que par le passé (Soit environ 10 articles, hors agenda).
Notre idée est donc de vous amener (encore plus) à lire notre lettre pour lire (encore plus) les articles de ce qui fait l’économie sociale et solidaire au quotidien : ses acteurs, ses actions, ses positions !

A propos de lettre, ce sont les collectif Alerte et Collectif des Associations Unies pour une nouvelle politique du logement des personnes sans-abri et mal-logées qui en ont écrite une au Premier Ministre pour "interpeller sur leur profonde inquiétude quant à la mise œuvre du plan pauvreté dans son volet hébergement et logement, inquiétude à laquelle s’ajoute leur forte désapprobation quant aux annonces faites dans le cadre du plan Egalité et Citoyenneté". Le 31 mars est la date butoir de l’arrêt des "remises à la rue" et les associations sont inquiètes (NDlR : Depuis, le Gouvernement aurait donné certains gages).
Le collectif des associations citoyennes a lancé son printemps ! Dans un double objectif de promouvoir l’associatif et le défendre, les membres du CAC se sont lancés sur 3 mois d’échanges, rencontres, débats et mobilisations pour la défense d’un certain nombre de principes et d’idées.
Nous en parlions la semaine dernière, la loi Macron s’est violemment attaquée à la loi sur l’ESS, via le droit d’information préalable ("DIP" pour les intimes). Dans une tribune du 10/03/15, Cyril Kretzschmar, conseiller régional, détaille avec minutie et rigueur son point de vue. A lire !
L’observatoire des politiques publiques a publié une étude sur l’économie sociale et solidaire. On y apprend que toutes les couches de la population apprécie la vision de l’ESS et pour la plupart pourraient penser y travailler. Une possible carrière dans l’ESS repose sur le fait "d’appartenir à une entreprise qui répartit équitablement les richesses" et sur "l’envie de donner plus de sens à leur travail". Cette vision "naïve" mérite ensuite d’être explicitée et objectivée, c’est tout l’intérêt des ateliers que Ressources Solidaires propose tout au long de l’année.
Le Président Hollande a mis en avant les services civiques il y a peu, comme dispositif pouvant permettre de redonner du lien dans notre société. Nous avions d’ailleurs rédigé un billet dans Association Mode d’Emploi. Là, c’est Recherche et Solidarités qui publie une étude fort intéressante sur le regard des responsables associatifs, concernés au premier plan par ce dispositif.

Les syndicats prennent part au débat actuel à l’Assemblée nationale où une proposition de loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères est en cours de discussion. Le terrible accident du Rana Plaza en 2013 au Bangladesh est toujours dans les mémoires...
L’Union d’intervention des Structures Culturelles (UFISC) et différents partenaires de l’ESS ont signé une convention pour l’intégration des entreprises culturelles dans les rélfexions, actions et échanges des territoires de l’économie sociale et solidaire. Forte de ses 3% dans l’activité globale de l’ESS, la culture est aussi génératrice de lien et de valeurs, chères à l’ESS.
L’UDES a eu une actualité chargée la semaine passée. Le syndicat des employeurs de l’ESS a accueilli un nouvel adhérent (Familles Rurales), consolidant un peu plus le poids des employeurs devant les partenaires sociaux et les pouvoirs publics. Parler d’une seule voix, tout en préservant la diversité des origines est un pari que l’UDES semble gagner. Cela lui permet par exemple de s’inquiéter des budgets formation du dispositif "emploi d’avenir" quand le Gouvernement ré-engage 50000 postes en 2015, après en avoir engagé déjà 60000 en 2014. Entre les OPCA et le FPSPP, il manquerait 70 millions pour "bien" former les jeunes du dispositif. Vigilance...

Bonne lecture
Bonne semaine


Voir en ligne : Retrouvez la lettre d’information hebdomadaire de Ressources Solidaires...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux