Nouvelles équipe gouvernementale : les attentes de la CFTC

Confédération Française des Travailleurs Chrétiens
> Nouvelles équipe gouvernementale : les attentes de la CFTC

Publié le jeudi 28 août 2014

A l’occasion de la constitution du gouvernement Valls 2, la CFTC concentre son attention sur le sens donné à la mise en place d’une nouvelle équipe plutôt que sur le choix des hommes et des femmes qu’il ne lui appartient pas de juger. Elle retient ainsi la volonté exprimée par l’exécutif de resserrer l’équipe gouvernementale autour des orientations économiques définies puis maintenues par le Président de la République.

La CFTC rappelle qu’elle a soutenu ces orientations qualifiées de « politique de l’offre » en signant le relevé de conclusions du pacte de responsabilité, un document dans lequel les entreprises reconnaissent et formalisent leurs responsabilités en matière d’embauches et de qualité de l’emploi.

Si la CFTC peut admettre qu’il faut laisser du temps à la mise en oeuvre d’une politique quelle qu’elle soit avant de la juger puis de la corriger si nécessaire, elle rappelle que le principe des allègements de cotisations qui constitue le cœur du pacte de responsabilité a été voté en juillet par l’Assemblée nationale. Comme les organisations patronales signataires du relevé de conclusions s’y sont engagées, il appartient donc, maintenant, aux branches et aux entreprises de concrétiser par la négociation les contreparties en termes de créations d’emplois, d’amélioration de la qualité de l’emploi et d’investissements productifs.

Aussi, la CFTC demande à l’équipe gouvernementale renouvelée et resserrée autour de cette finalité d’œuvrer au plus vite et avec la plus grande détermination et fermeté à l’accélération et à l’intensification des négociations de branches et d’entreprises. De même, la mise en place de l’observatoire national tripartite annoncé par le relevé de conclusions, instance de suivi, d’évaluation, de contrôle et si besoin de correction des mesures engagées doit se concrétiser au plus tôt.

Si ces négociations ne devaient pas déboucher sur des engagements concrets et chiffrés en matière de création d’emplois et/ou d’investissements productifs, si au-delà des engagements, les premiers résultats devaient ne pas être au rendez-vous à une échéance raisonnable, alors la CFTC préconisera et défendra une autre politique économique.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laetitia Barthelemy (CFTC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux