On n’expulsera plus comme avant

ATD Quart Monde
> On n’expulsera plus comme avant

Publié le mercredi 23 avril 2014

Par une ordonnance du 24 janvier 2014, le tribunal de Bobigny (93) a pris une décision qui pourra en inspirer d’autres.

Il a rejeté la demande d’une société commerciale qui voulait expulser des familles roms de son terrain situé au Blanc-Mesnil. Le juge a estimé que cette expulsion aurait sur ces familles des conséquences humaines très lourdes et disproportionnées par rapport à la nécessité de l’expulsion. En effet, le terrain n’est guère exploitable. S’inspirant de l’arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme du 17 octobre 2013 [1], le juge a rappelé que la perte d’un logement, aussi précaire soit-il, est une des atteintes les plus graves au droit au respect du domicile et de la vie privée et familiale. Il a précisé par ailleurs que, dans ce cas précis, la circulaire du 26 août 2012 prévoyant la préparation et l’accompagnement des évacuations de campements illicites n’avait pas été mise en œuvre.


Voir en ligne : La suite de l’article...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux