PLFSS 2014 : Déclaration du conseil d’administration de la Fédération des mutuelles de France

Fédération des Mutuelles de France
> PLFSS 2014 : Déclaration du conseil d’administration de la Fédération des mutuelles de France

Publié le jeudi 24 octobre 2013

Le PLFSS qui est examiné à partir de cette semaine à l’Assemblée nationale a été rejeté par toutes les
instances auxquelles il a été soumis. Pire, aucune organisation sociale, aucun corps intermédiaire ne
l’a soutenu.

La représentation nationale ne peut pas ignorer ce fait majeur. Depuis son arrivée aux responsabilités,
le gouvernement n’a eu de cesse de vanter les mérites du « dialogue social ». Comment peut-il afficher
alors autant de mépris pour la démocratie sociale ?

Aujourd’hui, dans notre pays, plus de 10 millions de personnes ne peuvent se soigner correctement.

Alors que la France est la 5ème puissance économique mondiale et que notre pays n’a jamais produit
autant de richesses, cette situation est intolérable.
Loin d’apporter une réponse satisfaisante aux inégalités de santé qui sont de plus en plus criantes, le
PLFSS va conduire à segmenter encore plus les populations selon leur statut ou leur situation
financière.

En réservant l’accès à l’aide à la complémentaire santé aux seuls contrats choisis dans le cadre de la
mise en concurrence, le gouvernement remet en cause l’accès de ses bénéficiaires au droit commun.
En faisant le choix d’augmenter encore la fiscalité sur les contrats mutualistes malgré les engagements
du président de la République, le gouvernement prend la responsabilité d’éloigner encore plus les
personnes les plus précaires de la complémentaire santé.
En prévoyant de réduire encore les moyens alloués à l’hôpital public, la ministre de la Santé continue
la politique d’asphyxie du service public hospitalier et prend le risque d’une crise sanitaire majeure
dans le pays.

Pour toutes ces raisons, le PLFSS pour 2014 est inacceptable.

Le mouvement mutualiste poursuit un objectif : permettre un accès à des soins de qualité à toutes les
personnes, quels que soient leur âge, leur statut, leur profession ou encore leur lieu de résidence. Au
nom de l’intérêt général, nous ne pouvons pas accepter un texte qui nous éloigne de cet objectif.

L’heure est à la mobilisation !

Les Mutuelles de France font le choix de se mobiliser fortement pour que des réponses solidaires
soient apportées à l’explosion du renoncement aux soins. De nombreuses actions sont déjà prévues
dans le cadre de la campagne « une mutuelle pour tous » lancée en septembre par la FMF, et cette
campagne peut et doit s’amplifier.

Avec l’ensemble des militants mutualistes attachés à la Sécurité sociale et à notre système de
protection sociale solidaire, nous allons interpeller les parlementaires, les acteurs sociaux, les
associations, les syndicats, pour mettre un terme à la régression de notre système de protection sociale
solidaire et engager enfin le débat indispensable sur son avenir et son financement.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Alizé Liesa (Fédération Mutuelles de France)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux