PLFSS 2016 : La Fédération UNICANCER inquiète de la contrainte financière croissante imposée aux établissements de santé

Fédération française des Centres de lutte contre le cancer (Fédération UNICANCER)
> PLFSS 2016 : La Fédération UNICANCER inquiète de la contrainte financière croissante imposée aux établissements de santé

Publié le vendredi 9 octobre 2015

La Fédération UNICANCER, Fédération des Centres de lutte contre le cancer, a pris connaissance du PLFSS 2016. Avec une progression de 1,75% (au lieu des 2 % votés en loi de programmation des finances publiques), l’Ondam a atteint un taux historiquement bas. Pour les établissements de santé, la contrainte financière est croissante.

Le PLFSS 2016 rappelle également la mise en place du forfait innovation, qui consiste en une prise en charge précoce et dérogatoire des dispositifs médicaux et des actes innovants. La Fédération UNICANCER ne peut que se féliciter de cette mesure, alors que la situation économique des Centres de lutte contre le cancer reste impactée par un financement inadapté de l’innovation en cancérologie.

Intensification des efforts d’économie dans les Centres de lutte contre le cancer

Face à la contrainte financière croissante, le déploiement de la nouvelle stratégie Groupe UNICANCER, annoncée le 20 juillet dernier, va permettre aux CLCC d’intensifier leurs efforts d’économies. UNICANCER va ainsi accentuer son pilotage national avec un rôle d’accompagnement, de conseil et de suivi auprès de chaque direction des CLCC. Les fusions d’établissements entre les Centres autour de grands pôles leur permettront également d’atteindre une masse critique indispensable pour assurer leur capacité d’innovation et d’investissement dans les années à venir. Les Centres de lutte contre le cancer demandent ainsi à pouvoir bénéficier des 100 millions d’euros inscrits dans le PLFSS pour 2016 afin d’ « accompagner les établissements [de santé] dans leurs missions et leur transformation ».

Le PLFSS 2016 souligne par ailleurs la transformation de notre système de santé, avec le virage ambulatoire. En cancérologie, la chirurgie ambulatoire offre des bénéfices reconnus pour les patients en termes de confort et de sécurité des soins, ainsi qu’un gain d’efficience pour les établissements de santé. C’est pourquoi, tous les Centres de lutte contre le cancer développent la chirurgie ambulatoire, et sont aujourd’hui les plus avancés dans ce domaine : en 2014, 25% des actes de chirurgie du cancer du sein ont été pratiqués en ambulatoire dans les CLCC, vs. un taux national de 16 %[1].

Attention au prix des médicaments anticancéreux

L’effort d’économies ne doit pas porter uniquement sur les établissements de santé, mais sur l’ensemble des acteurs du système de santé - tel en va par exemple la fixation du prix des médicaments anticancéreux.

UNICANCER s’inquiète enfin des économies faites sur les médicaments inscrits sur la liste en sus, dispositif qui permet le financement des médicaments innovants et onéreux dans les établissements de santé à l’heure où des traitements très coûteux viennent d’obtenir des autorisations de mise sur le marché. En effet, la cancérologie est un domaine où des molécules innovantes sont développées régulièrement. Si le remboursement de ces nouveaux médicaments n’est pas assuré, les CLCC vont se trouver dans un contexte où le fait de donner le meilleur traitement à un patient les mettra dans une situation économique difficile.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Viviane Tronel (Unicancer)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux