Pacte de responsabilité et CICE : la CFE-CGC un partenaire exigeant !

Confédération Générale des Cadres
> Pacte de responsabilité et CICE : la CFE-CGC un partenaire exigeant !

Publié le mardi 16 février 2016

Lors de la réunion de cet après-midi avec le premier ministre, la CFE-CGC a rappelé qu’elle est prête à soutenir une politique de l’offre, si les aides octroyées permettent aux entreprises d’investir, de recruter ou de mieux partager la valeur ajoutée.

Nous sommes convaincus que la croissance sera au rendez-vous si nous montons en gamme la production française et si les entreprises investissent dans la recherche et développement ou si nous avons un secteur des services innovant. Cela passe donc par des aides aux entreprises jusqu’à 3,5 SMIC afin de permettre des recrutements de techniciens, agents de maîtrise, cadres ou ingénieurs. C’est ce que nous avons tenu à rappeler au premier ministre aujourd’hui.

De la même façon, nous lui avons rappelé notre demande d’étendre le crédit impôt compétitivité emploi (CICE) au secteur de l’économie sociale et solidaire qui est un secteur avec un véritable potentiel de création d’emplois.

Si le CICE est transformé en allègement de charges alors de facto il sera étendu à tous les secteurs mais du coup cela nous a amené à interpeller le premier ministre pour savoir qui va compenser le manque à gagner pour les régimes de protection sociale ? Le Haut conseil de la protection sociale devrait donc être saisi de cette question prochainement.

Nous avons profité de cette réunion pour rappeler que nous n’avons pas signé certains accords de branche lorsqu’ils manquent d’ambition notamment en matière de qualité de vie au travail. C’est le cas notamment de l’accord de branche de la banque.

A contrario nous avons signé l’accord de branche dans le secteur de l’assurance car la négociation a été loyale et l’accord contient des objectifs chiffrés, ce qui permet un véritable suivi dans la durée.

En résumé nous sommes prêts à soutenir une politique de l’offre utile qui repose sur une logique gagnant-gagnant entre les entreprises et les salariés. Ce qui nous a amené à demander un bilan global des aides aux entreprises pour savoir lesquelles permettent réellement de créer de l’emploi en France.

La balle est donc dans le camp patronal pour nous proposer de vrais beaux accords de branche avec des objectifs chiffrés garantissant un suivi dans le temps.

Nous avons rappelé également que nous attendons du gouvernement qu’il parte à l’offensive au niveau européen afin d’impulser des convergences sociales et fiscales.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pierre Jan (CFE CGC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux