Plan de réduction des nuitées hôtelières Le GROUPE SOS salue l’annonce de Sylvia Pinel

Groupe SOS
> Plan de réduction des nuitées hôtelières Le GROUPE SOS salue l’annonce de Sylvia Pinel

Publié le lundi 9 février 2015

Le 3 février, à l’occasion de la présentation de son plan de réduction des nuitées
hôtelières, la Ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité a
déclaré que les solutions d’hébergement d’urgence en hôtel ne sont pas adaptées aux
besoins des familles. Le GROUPE SOS loge ou héberge 5000 personnes en difficulté
chaque année (CHRS, CHU, résidences sociales, maisons-relais). Depuis 2009, il gère l’un des plus importants parcs de logements d’Intermédiation locative (IML) d’Ile-de-France (800 appartements). Le dispositif IML du GROUPE SOS a pu répondre à la
demande de près d’un millier de familles, soit plus de 3000 personnes.

Le dispositif d’Intermédiation locative permet à des ménages en difficulté, souvent habitués aux hôtels sociaux, de bénéficier d’un logement issu du parc privé. Une étude réalisée par le cabinet McKinsey montre que cette solution alternative à l’hébergement d’urgence est plus efficace d’un point de vue social et économique. Avec un parc immobilier supplémentaire de 5000 appartements il génèrerait une économie de 55 millions d’euros pour la société. Selon cette étude, une nuit à hôtel coûte aux collectivités en moyenne 17 euros par personne. Via l’IML une nuit d’hébergement coûte en moyenne entre 5,90 euros et 6,50 euros par personne.
(Source : Etude Quantification de l’impact, McKinsey 2012)

A PROPOS DE L’INTERMEDIATION LOCATIVE
L’IML fonctionne selon un système novateur : des propriétaires louent leur appartement à une association qui le sous-loue ensuite à des ménages en difficulté. L’IML propose aux familles un logement temporaire de 18 mois maximum et un accompagnement vers un relogement définitif. Plutôt que de résider à l’hôtel, ou en structure collective, les familles hébergées dans des appartements peuvent retrouver leurs marques et se stabiliser dans un lieu où elles se sentent bien et plus aptes à rechercher à nouveau une solution pérenne. En 2013, 82% des familles hébergées par le service d’IML du GROUPE SOS ont pu être relogées à leur sortie du dispositif.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Morgane Dereeper (Groupe SOS)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux