Plan pour l’emploi et parcours citoyen pour les jeunes, offensive contre le chômage des jeunes

Editorial de la lettre d’information du 18 janvier 2016

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> Plan pour l’emploi et parcours citoyen pour les jeunes, offensive contre le chômage des jeunes

Publié le lundi 18 janvier 2016

Alors que j’écris ces lignes, le Président Hollande présente (à quelques minutes près) son plan pour l’emploi. Promesse de campagne, mise à mal par X et X et X (je vous laisse mettre les raisons, selon que vous soyez plus libéraux ou plus interventionnistes), les résultats sont têtus : le chômage augmente, sans faille, sans discontinué et les jeunes sont les premiers touchés.
Depuis 10 ans, nous rencontrons des jeunes. Jeunes lycéens, jeunes étudiants, jeunes diplômés... Mais que l’on soit "jeune" ou "vieux" (Désolé, c’est pour l’équilibre de la phrase), notre constat est qu’avant tout, le chercheur d’emploi est un solitaire par obligation. Il est surprenant que tous les propos sur le rôle social et socialisant du travail soit oublié (ou nié) quand l’individu n’a pas ou plus d’emploi. Passer d’une salle de cours de 30 camarades de classe à la solitude du chercheur du premier job, ou passer d’une entreprise de 10 (ou 200) collègues à la solitude de la page blanche et du CV... Quelle différence ? Or, l’activité de demandeur d’emploi est un (quasi) temps plein entre les candidatures et les rendez-vous, les recherches et le nécessaire maintien à niveau dans son métier. Mais seul... Et ce n’est pas la rencontre trimestrielle avec l’agent Pôle Emploi qui fera la différence.
Dans notre quotidien, nous rencontrons des personnes en recherche de poste. Qualifiée ou non, expérimentée ou non, elles cherchent toutes la même chose : du contact pour des réponses à leurs questions. Parler pour avancer dans son chemin vers le travail. Nous apportons toutes les réponses dont nous disposons lors d’entretiens longs et conviviaux car nous connaissons la situation que trop bien.
Nous espérons que le Président Hollande, dans la multitude de pistes de travail pour combattre l’emploi, portera attention à l’objet même de ce combat dur et sans répis : le chômeur ! Car il n’est sûrement pas qu’un numéro de dossier, ni qu’une statistique difficile de fin de mois. Le traitement du chômage n’est pas qu’un traitement économique, mais également un traitement humain...

Il y a peu, le Président Hollande lançait des idées pour l’engagement et la citoyenneté. Entre autres, le "parcours citoyen" avec engagements l’école élémentaire jusqu’à la terminale, recensés dans un livret citoyen, qui entre dans la même logique que le développement des services civiques. Saluons l’initiative de vouloir casser l’image du jeune désintéressé de tout et replié sur lui et son groupe de copains, délaissant le monde qui l’entoure. Image d’Epinal qui résiste, on le sait, les jeunes sont investis et même de plus en plus dans les associations.
Il ne faudrait pas néanmoins que sous de bonnes intentions, on trouve des effets néfastes comme l’obligation d’engagement. Un "volontariat obligatoire" comme on le trouve dans certaines écoles supérieures, aurait pour côté bénéfique, certes, de faire connaître, mais comme effet pervers de dénaturer l’acte de s’engager. Tout comme l’effet pervers du service civique devenu une ligne noircie sur le CV du jeune diplômé pour compenser le vide, compréhensible, de son expérience professionnelle... Il faut que ces initiatives restent sur les fondamentaux portées par leurs noms : citoyennes et civiques.

L’éditorial de la semaine dernière a fait parler de lui... Vous êtes plusieurs à nous avoir fait remonter vos remarques sur notre vision de ce mélange entre innovation sociale, économie collaborative et économie sociale et solidaire. Pour la grande majorité, vous nous avez remercié de dire ce que vous pensiez tout bas, de rappeler quelques dérives, de remettre droit les fondamentaux de vos convictions.
A chaque fois, nous vous avons répondu, remercié de votre retour (Quel qu’il soit) et inviter à utiliser l’outil à votre disposition : le forum. En effet, nous avons un forum, ouvert, libre, qui peut vous permettre aussi bien de réagir à nos éditoriaux, que de déposer votre propre avis et remarques, mais aussi de déposer des informations que la ligne éditoriale (Un peu cadrée) de Ress Solidaires ne permet pas de passer : appel à soutien, appel à l’aide, demande de bénévolat, ...
Alors, n’hésitez pas, rejoignez vous sur agora-ess.net et profitez de nos réseaux sociaux !

Bonne lecture
Bonne semaine


Voir en ligne : Retrouvez la lettre d’information hebdomadaire de Ressources Solidaires...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux