Plus de 200 acteurs de l’économie sociale et solidaire réunis à Rouen à l’initiative de l’Etat et de la Région Normandie

Chambre Régionale de l’Economie Sociale de Haute Normandie
> Plus de 200 acteurs de l’économie sociale et solidaire réunis à Rouen à l’initiative de l’Etat et de la Région Normandie

Publié le vendredi 30 juin 2017

Fabienne Buccio, préfète de la Région Normandie, préfète de la seine Maritime et Hervé Morin, Président de la Région Normandie, ont réuni aujourd’hui, au Conseil Régional à Rouen, ), plus de 200 représentants de l’économie sociale et solidaire (ESS) de Normandie, en présence de Sophie Gaugain, 1ère Vice-Présidente de la Région en charge de l’économie, de Lynda Lahalle, Conseillère régionale déléguée à l’Economie Sociale et Solidaire, et de Monique Lemarchand, Présidente de la CRESS (Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire).
Lors de cette réunion, l’Etat, la Région Normandie et le CRESS ont signé la convention d’agrément prévue par la loi ESS.

En Normandie, l’Economie Sociale et Solidaire concerne près de 11 000 établissements. Ce sont des associations, fondations, coopératives, mutuelles et entrepreneurs sociaux qui emploient près de 117 000 salariés.
8 ateliers thématiques organisés sur toute la journée ont permis d’informer et d’échanger sur les problématiques rencontrées par les acteurs du champ de l’ESS.

Autour de la table-ronde « renforcer la place de l’ESS dans les politiques publiques en Normandie », les participants (Région, Etat, Métropole de Rouen, CRESS, RTES) ont échangé sur le renforcement et l’articulation des politiques publiques ESS.
A l’issue de la conférence, la Région Normandie a signé la convention d’agrément Etat-Région-CRESS prévue par la loi ESS.

Cette convention a pour objectif de renforcer la reconnaissance et le périmètre des CRESS agréées pour réaliser les missions dévolues par la loi ESS.

Compte tenu du poids de L’ESS dans l’économie normande, la Région, dans le cadre du SRDEEII et du SRESRI, porte l’ESS au même titre que l’ensemble de l’économie et des entreprises régionales au travers de plusieurs axes d’intervention.

La Région Normandie accompagne les acteurs et les réseaux de l’ESS

La Région finance les acteurs et réseaux de l’ESS sur toute la Normandie par le déploiement d’outils d’accompagnement et de financement ayant démontré leur efficacité pour le territoire :

Pour des missions transversales à toute l’ESS comme la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) et l’Agence de Développement de l’Economie Sociale et Solidaire (ADRESS),
Pour des activités spécifiques, comme le fonds territorial France Active sur l’ingénierie financière, l’URSCOP pour l’appui à la création-reprise sous forme de SCOP, les « espaces test » de type coopératif pour la création d’activité à travers le soutien des 3 Coopératives d’Activités et d’Emploi (CAE) généralistes (Creacoop 14 pour le Calvados, Crescendo pour l’Orne et la Manche, Scop 276 pour la Seine-Maritime et l’Eure), le Dispositif Local d’Accompagnement (aide au conseil et accompagnement pour les associations employeuses) et l’Adie (organisme de gestion de microcrédits).

En déclinaison du SRDEEII, la Région a déployé 2 dispositifs simplifiés et spécifiques d’aides directes, s’articulant parfaitement avec les dispositifs économiques mis en place dès juin 2016 via l’AD Normandie et les dispositifs ARME (Anticipation Redressement Mutations Economiques) :

« Emergence ESS » est un dispositif de soutien en subvention permettant d’accompagner les projets ESS à tous les stades de leur développement de façon simple et ouverte (phase initiative, création, développement /consolidation).
« Emergence ESS Coopérative » est un dispositif d’apport en fonds propres (haut de bilan) permettant le soutien régional à la création et à la reprise d’entreprises sous forme de SCOP ou de SCIC (apport à hauteur de la mise au capital des salariés, plafonné à 5 000 euros par salarié associé et 100 000 euros par coopérative).

"L’État accompagne le développement de l’ESS au travers du soutien aux acteurs : Chambre régionale de l’ESS, formation des jeunes en Service civique et des bénévoles et insertion par l’activité économique. Il appuie également le développement de certaines filières, en particulier celle de l’économie circulaire.
Le changement d’échelle que l’on constate aujourd’hui pourrait permettre aux acteurs de l’ESS de pouvoir bénéficier du programme d’investissement d’avenir (PIA3) notamment dans le cadre de l’innovation sociale" a déclaré madame la préfète de région, Fabienne Buccio.

« Comme la Région le fait dans le domaine de l’apprentissage, de l’agriculture, de l’économie et comme le prévoit la loi, nous souhaitions associer les acteurs de l’économie sociale et solidaire aux réflexions et à l’élaboration de nos politiques en la matière. L’un des enjeux principaux sera de favoriser le développement de ces structures qui sont souvent en première ligne sur les domaines d’innovation comme l’économie circulaire, les monnaies locales, les circuits courts, la transition énergétique, l’aide à la personne… » a déclaré Hervé Morin.

Une monnaie normande pour favoriser le développement d’une économie locale, responsable et solidaire.

La Région Normandie créera en 2018 une monnaie normande ayant pour objectif le développement d’une économie durable à travers le développement des circuits courts et du commerce de proximité.

Convaincu de l’utilité d’un tel outil pour favoriser le développement économique, la Région a donc engagé avec les monnaies locales existantes et ses partenaires (CRESS et ADEME) un travail partenarial et collaboratif en perspective de la création de la monnaie normande pour 2018.

Outre la matérialisation de cette monnaie en « billets / coupons », la monnaie normande proposera à ses utilisateurs (citoyens, entreprises et collectivités), une solution de paiement numérique (carte de paiement NFC et ou application smartphone) grâce à un écosystème numérique normand performant. La monnaie normande offrira donc un nouveau moyen d’échange 2.0, 100% traçable et 100% sécurisé.

La création de la monnaie normande engendre le sentiment collectif d’appartenance à la Normandie, associant les citoyens, les entreprises, les associations et les collectivités du territoire à un projet économique et social fondé sur des principes et des valeurs communs.

Des monnaies locales existent déjà au Havre (le Grain), à Rouen (l’Agnel) et un projet est en cours d’émergence à Caen (la Normaille). D’autres sont en réflexion, sur tout le territoire normand. L’objectif de la Région est de construire la monnaie normande avec les monnaies existantes.

A l’instar des projets de MLC initiés avec des collectivités, compte tenu du caractère innovant de la monnaie normande (échelle régionale), la Région avec le soutien technique et financier de l’ADEME a fait appel à une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) spécialisée : le cabinet COREUM CONSULTING.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux