Pour Martinez (CGT), la "clause Molière" va sur "les traces du Front national"

Confédération Générale du Travail
> Pour Martinez (CGT), la "clause Molière" va sur "les traces du Front national"

Publié le mercredi 22 mars 2017

Interrogé par France Inter, Philippe Martinez a estimé que la "clause Molière" visant à rendre obligatoire le français sur les chantiers allait "sur les traces du Front national".

Philippe Martinez, numéro un de la CGT, a déclaré mardi que la "clause Molière", qui vise à imposer le français sur les chantiers par certaines régions, était "plus que" populiste et allait sur "les traces du Front national".

"Une clause purement électoraliste". "C’est la marche vers la préférence nationale", a-t-il regretté sur France Inter. "On suit les traces du Front national et c’est absolument scandaleux", a ajouté le secrétaire général de la CGT. "C’est une clause purement électoraliste dans le cadre d’une campagne présidentielle", a-t-il ajouté.


Voir en ligne : Europe 1 du 14/03/17

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux