Pour l’UNSA, encourager l’inclusion par le retour à l’activité est le meilleur acte de solidarité

Union Nationale des Syndicats Autonomes
> Pour l’UNSA, encourager l’inclusion par le retour à l’activité est le meilleur acte de solidarité

Publié le vendredi 6 mars 2015

La somme de toutes les mesures proposées par le Premier ministre va dans ce sens.

Le collège de ministres présents mardi 3 mars autour du Premier ministre lors de son exposé de la feuille de route de lutte contre la pauvreté et l’exclusion et pour l’inclusion sociale atteste que le Plan de lutte contre la pauvreté ne peut être gagné que dans la mobilisation et coordination des ministères impliqués. Il s’agit bien de consolider la cohésion sociale.

Alors que l’UNSA dénonçait le manque d’efficience des aides actuelles qualifiées de saupoudrage, elle salue l’objectif de recentrage afin de mieux cibler les personnes aux revenus très modestes et en reprise d’activité.

Cette feuille de route décline plusieurs mesures dont la plus marquante est la refonte de la PPE et RSA d’activité en Prime d’activité. Ce nouveau dispositif inscrit dans le projet de loi préparé par le ministre du Travail a pour vocation d’inciter et d’accompagner le retour à l’activité professionnelle. L’enveloppe globale de 4 milliards pourrait demander une revalorisation au regard des besoins constatés.

Ainsi, à partir du 1er janvier 2016, ce sont plusieurs millions d’actifs qui seront éligibles à la Prime d’activité dont, nouveauté, 700 000 jeunes, dès 18 ans s’ils sont actifs. C’est un notoire progrès.

D’ailleurs, l’UNSA souhaite participer aux arbitrages concernant l’extension du dispositif aux apprentis et étudiants qui travaillent.

L’UNSA appuie l’accompagnement global des chômeurs de longue durée et leur droit à la qualification. Elle se félicite de la mise en œuvre de la Garantie jeunes pour 100 000 d’entre eux à l’horizon 2017. Elle apporte son aval à l’accompagnement renforcé des jeunes à partir de 16 ans sortant de la Protection de l’Enfance et de la Protection judiciaire, dispositif qui prend en compte des difficultés spécifiques.

L’UNSA approuve les mesures déclinées en faveur de l’encadrement des loyers qui devra être généralisé sur toutes les zones tendues, la garantie des loyers pour les salariés précaires et les jeunes, la sécurisation énergétique avec le Chèque énergie, la couverture santé avec l’acquisition santé complémentaire (ACS) et la facilitation de l’accès aux droits grâce à l’ouverture d’un simulateur de droits et l’ouverture du « coffre numérique » qui devrait participer à la réduction du non recours.

L’UNSA soutient toute mesure qui encourage le retour à l’emploi, favorise des gains de pouvoir d’achat et participe à lutte contre la précarité et pauvreté.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Patricia Rejnero (UNSA)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux