Pour l’UNSA, l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés est non négociable

Union Nationale des Syndicats Autonomes
> Pour l’UNSA, l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés est non négociable

Publié le mercredi 5 novembre 2014

C’est avec stupéfaction que l’UNSA découvre le dépôt d’un amendement soutenu par la secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche pour exonérer son ministère de la contribution au Fonds d’Insertion des Personnes Handicapées de la Fonction Publique (FIPHFP). Le taux d’emploi de personnes en situation de handicap est très faible alors qu’il devrait être de 6%, ce qui explique la contribution obligatoire au FIPHFP créée par la loi du 11 février 2005.

Exonérer cette administration sur des motifs tels que les travaux de recherches ou l’adaptation de la formation et des concours pour les étudiants relève d’autres logiques.

Pour l’UNSA, la contribution au FIPHFP ne peut pas être une variable d’ajustement « budgétaire » pour le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche comme pour tous les autres ministères.

L’UNSA condamne ce procédé.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Patricia Rejnero (UNSA)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux