Pour l’emploi, il faut jouer collectif

Confédération Française Démocratique du Travail
> Pour l’emploi, il faut jouer collectif

Publié le lundi 1er février 2016

Le pays connait une hausse quasi-continue du chômage depuis près de 8 ans. Dans ce contexte difficile pour les personnes touchées par le sous-emploi, c’est le rôle de l’Assurance Chômage d’assumer son rôle d’amortisseur social et de stabilisateur économique.

L’État va déployer un plan de 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi. La formation est en effet un enjeu central pour le retour à l’emploi, notamment des personnes peu qualifiées qui représentent plus de la moitié des demandeurs d’emploi. État, Régions et partenaires sociaux ont la responsabilité collective de travailler en partenariat pour rendre ce plan opérationnel.

Les Régions sont un financeur important de la formation des demandeurs d’emploi. L’effort financier annoncé par l’État est très significatif et les partenaires sociaux participent pleinement à ce financement via le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels.

C’est pourquoi la CFDT regrette la décision d’exclure les partenaires sociaux de la réunion du 2 février qui devait lancer le plan d’action. C’est un mauvais signal adressé aux citoyens, et le non-respect de la gouvernance quadripartite préconisée par la loi de 2014.

La CFDT réaffirme également son opposition à la régionalisation des politiques de l’emploi, à fortiori à la régionalisation de Pôle Emploi. Pour la CFDT, l’État doit garder un rôle d’impulsion dans la lutte contre le chômage, fléau national. Régionaliser Pôle Emploi reviendrait à désorganiser l’opérateur au moment où la situation exige toujours plus d’efficacité. Il s’agirait d’un contresens au regard de l’insuffisante mobilité constatée sur le marché du travail. Cela ferait courir des risques de rupture d’égalité au regard des moyens, voire des objectifs politiques des régions. Enfin, c’est ignorer le lien intime entre l’indemnisation, l’accompagnement et la formation. Rompre ce lien, c’est prendre le risque de moins accompagner les demandeurs d’emplois qui en ont le plus besoin.

Le rôle de l’Unedic, et c’est ce que fait la convention tripartite, est d’être extrêmement exigeant vis-à-vis de Pôle Emploi, quant à sa capacité à coopérer avec les acteurs régionaux et de ce point de vue, Pôle Emploi doit progresser.

Le régime d’Assurance Chômage finance les deux tiers du budget de Pôle Emploi.

Si les régions réclamaient la régionalisation de Pôle Emploi, il faudrait qu’elles en tirent toutes les conséquences en matière de financement. C’est un point non négligeable à la veille de la négociation Assurance Chômage qui va débuter, sous contrainte budgétaire forte, souvent rappelée par les pouvoirs publics.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La CFDT

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux