Pour la CFE-CGC , la diversité est source de richesse …. mais pas pour les employeurs

Confédération Générale des Cadres
> Pour la CFE-CGC , la diversité est source de richesse …. mais pas pour les employeurs

Publié le vendredi 18 novembre 2016

La version finale du rapport sur la lutte contre les discriminations en entreprise a été publiée le 16 novembre 2016. Ce rapport a été élaboré par les organisations syndicales et les associations travaillant sur le champ de la diversité.

Toutefois, la CFE-CGC regrette que la délégation patronale n’ait pas vu dans ce sujet un moyen d’améliorer l’efficacité de l’entreprise.

Qu’est-ce qui démotive les salariés ? Le fait de se sentir maltraités sur des critères non liés au travail : sexe, race, origine sociale, appartenance syndicale… Les différences salariales sur des compétences ou des résultats savent s’expliquer et sont comprises le plus souvent par les salariés. Ce qui n’est pas compris c’est l’injustice, qui engendre frustration, ressentiment et démotivation. Les propositions du rapport qui est publié officiellement ce 16 novembre proposent quelques éléments de progrès dont nous retenons les 3 principaux :
- La mise en place d’indicateurs sur les discriminations potentielles. C’est un outil de diagnostic, destinés aussi bien aux chefs d’entreprises qu’aux représentants du personnel permettant de mettre le doigt sur des discriminations dont le chef d’entreprise n’est souvent même pas conscient,
- La mise en place d’un référent dans l’entreprise pour avoir quelqu’un qui connaît le sujet, qui le comprend et qui sait examiner avec le plus d’objectivité possible les écarts constatés et qui sache proposer des améliorations.
- La mise en place de formations, pour un référent, un chef d’entreprise ou un représentant du personnel, c’est d’abord un outil d’amélioration, car avant d’interpréter il vaut mieux savoir de quoi on parle, comment on mesure, et avoir des pistes de ce que l’on peut faire en cas d’anomalies constatées.

Ces 3 mesures ne sont pas coûteuses pour l’entreprise. La formation peut être éligible à la formation professionnelle. Un référent, c’est quelques heures affectées à un salarié pour améliorer l’engagement des salariés de tous les salariés. Des indicateurs ou des données, ajoutés à une liste déjà existante ne demandent pas beaucoup de travail supplémentaire par rapport à un bilan social ou à une base de données économiques et sociales déjà en place dans les entreprises…

Alors clairement, la CFE-CGC ne comprend pas et regrette le comportement des délégations patronales qui d’une certaine façon, montrent le peu de cas qu’elles font de leurs salariés qui sont pourtant leur principale richesse.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pierre Jan (CFE CGC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux