Pour une sortie urgente de l’état d’urgence : appel à une mobilisation massive !

Revue de presse de Ess toujours plus net
> Pour une sortie urgente de l’état d’urgence : appel à une mobilisation massive !

Publié le mardi 26 janvier 2016

Le 5 février prochain, l’Assemblée nationale va examiner la loi sur la constitutionnalisation de l’état d’urgence. D’ores et déjà, Manuel Valls a annoncé qu’il voulait une prolongation « Jusqu’à ce qu’on puisse se débarrasser de Daech », autant dire pour des mois ou des années. La Quadrature du Net appelle avec de multiples organisations à refuser cette banalisation de l’état d’exception et à se mobiliser massivement contre la violation de nos libertés et de l’état de droit, notamment en manifestant le 30 janvier et en interpellant les députés.

Deux mois après le début de l’état d’urgence, et avant qu’il ne soit renouvelé ou inscrit dans la Constitution française, puis décliné dans les lois de réforme pénale, de plus en plus d’associations, de collectifs, de syndicats et de personnes ouvrent les yeux sur le danger que fait peser l’état d’urgence sur les fondements de nos institutions et sur nos libertés.

Pour stopper le gouvernement de Manuel Valls dans sa surenchère sécuritaire, qui détruit jour après jour les fondements de nos institutions et banalise les atteintes aux droits fondamentaux, il est urgent de manifester clairement et massivement notre refus de cette politique délétère.

La Quadrature du Net a mis à disposition des citoyens refusant l’état d’urgence des outils pour interpeller les députés et les convaincre de stopper le gouvernement, afin qu’ils jouent ainsi leur rôle de contrôle de l’exécutif.

De même, les différentes organisations opposées à l’état d’urgence appellent à des manifestations dans toute la France le 30 janvier, afin de marquer dans la rue notre refus de l’état d’exception.

Le site etatdurgence.fr regroupe l’ensemble des informations nécessaires pour passer à l’action.

La Quadrature du Net engage chacun à participer à ces actions et à reprendre ainsi la main, là où il le peut, sur les enjeux politiques fondamentaux que la France doit trancher en ces temps difficiles.

Chacun est concerné, chacun a le pouvoir de montrer au gouvernement qu’il fait fausse route et qu’il se grandira bien plus en se remettant en question et en choisissant de combattre avec les armes du droit et des libertés ceux qui menacent la France.

Là où le gouvernement cherche à éteindre tout questionnement et toute explication, tout recul et toute réflexion, à nous de montrer que nous tenons à nos libertés et à un État attaché à sa justice, à son socle de droits et à ses valeurs !

« L’état d’urgence permanent ne peut en aucun cas devenir la norme en France, il viole nombre de droits fondamentaux et fait peser un grave danger sur les fondements de la démocratie. La Quadrature du Net s’y est opposé dès son vote au mois de novembre. Aujourd’hui, nous comptons sur les français pour être plus sages que le gouvernement et dire massivement et clairement, par leurs mails, leurs appels aux députés, et dans les nombreux rassemblements du 30 janvier, que ce n’est pas cette fuite en avant sécuritaire et autoritaire que nous voulons pour la France » déclare Adrienne Charmet, coordinatrice des campagnes de La Quadrature du Net.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux