« Pourquoi j’ai préféré vendre (moins cher) mon entreprise à mes salariés »

Union Régionale des SCOP (Ile de France - Centre Orléanains - Haute Normandie - Dom Tom)
> « Pourquoi j’ai préféré vendre (moins cher) mon entreprise à mes salariés »

Publié le vendredi 3 mars 2017

A 57 ans, Dominique Bouillon a fait le choix de céder sa PME, Asca, à ses salariés. Il a même préféré cette solution à une offre plus avantageuse d’un concurrent. Les salariés devenues actionnaires ont fondé une Scop.

Dominique Bouillon a encore sa maison à finir, depuis 20 ans en travaux. Il a aussi une salle de concerts à faire tourner, marotte chevillée au corps de ce quinqua qui, décidément, ne semble pas s’ennuyer en ce premier mois de retraite. Et puis, bien sûr, il a l’entreprise, Asca, certes vendue, mais encore si proche… A 57 ans, Dominique Bouillon s’apprête toutefois à tourner la page de sa vie d’avant, celle de chef d’entreprise. Il a laissé les rennes de sa PME en décembre 2016.


Voir en ligne : Les Echosd du 22/02/17 par Valérie Talmon

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux