Présidentielles : la CFTC défend son projet social

Confédération Française des Travailleurs Chrétiens
> Présidentielles : la CFTC défend son projet social

Publié le jeudi 9 mars 2017

Ce 9 mars, la CFTC a adressé aux candidats présentant le plus de proximité avec sa vision du monde économique et social, un courrier contenant une série de questions, proche de ses préoccupations et de celles des salariés qu’elle représente.

Fidèle à son principe d’indépendance vis-à-vis des partis politiques, la CFTC ne donnera pas de consigne de vote. Elle entend en revanche réagir aux propositions des candidats afin d’éclairer le débat public et défendre son exigence de respect de la dignité des plus faibles.

Les interrogations sont regroupées en 11 grandes thématiques : formation/emploi/chômage ; économie/emploi/rémunération ; conditions de travail et santé au travail ; protection sociale ; handicap ; famille ; logement ; écologie et RSE ; services publics ; Europe et dialogue social. La CFTC insiste particulièrement sur deux dimensions, fil conducteur de ces questionnements : la prise en compte des impacts sur le monde du travail des mutations déjà à l’œuvre ou à venir et les garanties d’une couverture sociale adaptée aux aléas de la vie.

La CFTC attend des candidats un engagement fort et des positions détaillées sur l’avenir du compte personnel d’activité. Pour Philippe Louis, Président confédéral de la CFTC, « Il est impératif que le prochain président de la République oriente sa politique de protection sociale et d’emploi vers une sécurisation des parcours de vie accrue, vers une évolution plus ambitieuse de ce dispositif ; un Régime social universel d’activité que nous appelons de nos vœux pour créer de nouveaux droits légitimes pour tous. »

Pour la CFTC, la question de l’essor des nouvelles formes d’emploi, lié notamment aux nouvelles technologies, s’impose comme un enjeu majeur pour notre société et celle transmise aux générations futures. Les candidats à l’élection présidentielle doivent développer un positionnement clair et précis sur ce bouleversement pour lequel la CFTC demande un Grenelle du numérique et de la robotique.

La CFTC interroge les candidats sur l’avenir du compte pénibilité qui, malgré un cadre juridique imparfait, répond à l’objectif de justice sociale qu’elle défend. Elle les questionne également sur la politique familiale, pour laquelle elle défend la reconnaissance du temps consacré à la famille, pour ceux qui en font le choix, comme une activité à part entière.

Enfin, très attachée à la dimension européenne, la CFTC interpelle les candidats sur la mise en place d’une harmonisation sociale, environnementale et fiscale au sein de l’Union.

Les réponses seront restituées aux adhérents via le site internet www.cftc.fr sans aucun jugement de valeur. Au-delà de l’objectif informatif, la CFTC souhaite débattre individuellement avec les candidats sur leur projet économique, social et environnemental.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laetitia Barthelemy (CFTC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux