Prévenir les risques de noyade chez l’enfant et le bébé

Assurance, santé et prévoyance
> Prévenir les risques de noyade chez l’enfant et le bébé

Publié le jeudi 15 juin 2017

Entre juin et septembre, plus de 1 200 noyades accidentelles causent chaque année plus de 400 décès, notamment chez les jeunes enfants. Rappel des bons réflexes pour que les petits puissent profiter des joies de la baignade.

La baignade, une activité sous haute surveillance
Une aptitude innée à « nager » chez les bébés Un bébé est naturellement apte à « nager », même si une aide est évidemment indispensable. Une fois immergé dans l’eau, des réflexes se déclenchent chez l’enfant, souvent plus marqués pendant les 6 premiers mois :
- Réflexe de la nage : tenu sur le ventre dans l’eau, le bébé agite ses bras et ses jambes pour nager
- Réflexe d’apnée : sous l’eau, le bébé retient sa respiration et ouvre spontanément les yeux

L’institut de veille sanitaire (InVS) conduit tous les 3 ans, entre juin et septembre, une enquête sur les noyades1. En 2015, 1 219 noyades accidentelles ont été enregistrées, dont la majorité en mer (49%) et en piscine (24%), suivies des cours (13%) et des plans d’eau (11%). D’autres lieux, comme la baignoire, les bassins… constituent 3% des noyades.


Voir en ligne : La suite sur le site d’origine...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux