Priorité jeunesse : Pour une politique ambitieuse réelle !

Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale
> Priorité jeunesse : Pour une politique ambitieuse réelle !

Publié le jeudi 31 mars 2016

Les associations signataires en 2012 de l’appel Pour un Big-Bang des politiques jeunesse alertent aujourd’hui l’opinion publique sur le manque d’ambition politique du Gouvernement pour la jeunesse. A l’heure où deux projets de Loi attirent l’attention sur la formation et le travail et l’égalité et la citoyenneté, le Gouvernement doit renforcer sa volonté d’offrir à chaque jeune la possibilité de sécuriser son parcours et d’avoir une place à part entière dans la société.

Faut-il rappeler que l’accès des jeunes à un emploi stable est de plus en plus compliqué : un.e jeune sur quatre est au chômage, 34 % des actifs de 15 à 29 ans ont un emploi précaire et 1,6 à 1,9 millions de jeunes sont ni en emploi ni en formation ? Faut-il rappeler que depuis 30 ans les nouvelles générations se paupérisent de plus en plus : à ce jour 7 jeunes sur 10 ont des difficultés à avoir un logement et 23 % des jeunes vivent sous le seuil de pauvreté en France.

Et, dans ce contexte inquiétant, quelle implication et participation accordons-nous aux jeunes ? Il est temps aujourd’hui de leur donner la possibilité d’influer sur les politiques publiques, aspect essentiel du pacte démocratique. Les jeunes sont une richesse, ils ne sont pas un problème à résoudre.

⇒ Notre proposition : un droit pour toutes et tous à construire son parcours et à vivre dignement.

Or le seul parcours qui leur est proposé aujourd’hui est celui du combattant !
Où se situe l’approche globale porteuse d’une ambition politique qui offrirait aux jeunes de nouvelles alternatives économiques, sociales et démocratiques, pour envisager et construire demain ?

Nous insistons sur la différence profonde entre une possibilité offerte à quelques-un.e.s et un droit pour toutes et tous.
Cela signifie la création d’un droit à l’éducation et la formation tout au long de la vie assorti de ressources dès 18 ans et le droit commun pour tout ce qui concerne l’accès des jeunes aux droits sociaux.

Nous, organisations de jeunes et de jeunesse, mouvements d’éducation populaire et réseaux d’insertion, demandons solennellement au Gouvernement de franchir une étape dans ses prises de décisions pour créer les conditions de l’émancipation de tous les jeunes et faire résonner la promesse républicaine !

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Céline Figuière (FNARS)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux