Prix des énergies : des annonces apaisantes mais insuffisantes

Publié le jeudi 7 avril 2011

Le gouvernement a annoncé hier une série de mesures afin de contenir les prix des énergies (gaz, électricité, pétrole). Familles Rurales prend acte de la prise de conscience par les Pouvoirs publics des problèmes en matière d’énergies.

Concernant le gaz, le gouvernement a annoncé l’annulation de la hausse prévue en juillet 2011 (+7.5%) et la révision du mode de calcul de son prix. Familles Rurales est satisfait de ces deux annonces. Sur la formule de calcul, le Mouvement souscrit aux propos du président de la Commission de Régulation de l’Energie à savoir que les marchés spot du gaz (prix du marché) doivent être pris en compte dans la fixation du prix du gaz à hauteur de 30%, sous réserve que cela soit favorable aux consommateurs.

Au sujet de l’électricité, les prix des tarifs réglementés augmenteront de 2.9% au 1er juillet 2011. Quant aux tarifs non réglementés, ils sont amenés à subir une hausse conséquente puisque la revente par EDF de son électricité à ses concurrents pourrait se faire au prix de 40 euros/MWh. Au regard des différentes augmentations passées et à venir, Familles Rurales se demande quels seront les bénéfices pour les consommateurs de l’ouverture à la concurrence du secteur de l’électricité.

Enfin, le gouvernement a annoncé la revalorisation du barème forfaitaire kilométrique pour l’imposition des revenus 2010. Familles Rurales regrette que cette mesure ne s’applique qu’aux déplacements professionnels et aux personnes imposables. Les habitants du milieu rural sont une nouvelle fois oubliés puisqu’ils n’utilisent pas leur voiture dans le seul cadre professionnel mais dans leur vie quotidienne. Le Mouvement déplore également que rien ne soit prévu pour les familles qui se chauffent au fioul, très nombreuses en milieu rural.

Familles Rurales est sceptique quant à l’efficacité des mesures présentées. Le Mouvement estime que les Pouvoirs Publics ont un rôle primordial à jouer sur les tarifs des fluides essentiels. Une politique d’envergure doit être proposée rapidement afin d’accompagner les familles dans la réduction de leur consommation, dans l’amélioration de l’efficacité énergétique de leur logement et aussi pour les aider à évoluer vers d’autres énergies.

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Amélie Bachelet (Familles Rurales)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux