Quand l’économie sociale et solidaire pallie les manques « de l’économie classique »

Chambre Régionale de l’Economie Sociale de Limousin
> Quand l’économie sociale et solidaire pallie les manques « de l’économie classique »

Publié le samedi 23 janvier 2016

Souvent méconnues, les structures de l’économie sociale et solidaire remportent pourtant d’importants succès. Exemple avec une entreprise panazolaise d’insertion...

« Le monde économique va tellement vite. Si la personne n’est pas qualifiée ou formée, les entreprises ne vont pas prendre le temps de le faire. » Dans son bureau de l’Atelier 2N, à Panazol, Émilie Barraud résume en deux phrases le rôle d’une entreprise d’insertion, comme celle dont elle est la conseillère socioprofessionnelle : être là où les autres acteurs de l’économie ne vont pas forcément. Alors que s’ouvre aujourd’hui, le mois de l’économie sociale et solidaire, la société panazolaise va organiser l’une des 45 manifestations prévues sur la région, dans les trente prochains jours. Le 26 novembre, l’Atelier 2N ouvre ses portes au public, afin de faire connaître son activité. « C’est de la sous-traitance industrielle, explique la jeune femme, à propos de cette entreprise fondée en 2003 par Nadine Nadaud. Ça va du conditionnement à l’assemblage ou à l’encochage. Nos clients sont exclusivement sur la région. »


Voir en ligne : Le Populaire du 30/10/15

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux