Quelle bio en Europe demain ? Débat public d’Assemblée générale

Fédération Nationale d’Agriculture Biologique
> Quelle bio en Europe demain ? Débat public d’Assemblée générale

Publié le vendredi 14 avril 2017

Un débat public sur les enjeux européens de la bio : la FNAB appelle l’Etat à doubler le transfert de budget du 1er au 2ème pilier de la PAC pour garantir les aides conversions et "maintien" dès 2017

lors que la campagne électorale française questionne le cadre communautaire, la FNAB a proposé un débat à Strasbourg, lors de la session parlementaire, pour faire le point sur ses risques et opportunités du point de vue des sujets "réglementaires bio" et "cadre national de la politique agricole commune".

Après des mois de mobilisations des productrices et producteurs bio, la FNAB avait invité les représentants des principaux syndicats agricoles dans le contexte d’un épuisement des budgets du 2ème pilier pour la bio suite aux mauvaises anticipations de l’Etat et des régions. A l’issu du débat où chacun-e a pu rappeler ses positions (diversité des systèmes, agriculture paysanne, contexte économique), Henri Brichart (FNSEA), Christine Riba (Confédération paysanne) et Henri Sergent (Coordination rurale) ne semblent pas opposés à la proposition de la FNAB de demander un transfert plus important des budgets du 1er pilier vers le 2ème d’ici le 1er aout prochain, échéance de la Commission européenne.

Valeurs et projet du réseau FNAB dans le changement d’échelle de la bio

Cette assemblée générale du mouvement FNAB a été l’occasion d’évaluer la mise en oeuvre de la Charte de la FNAB adoptée en 2016 à Paris. Le rapport d’activité (voir plus bas) a mis en évidence les actions concrètes sur ses trois grands champs : une transition écologique de notre société, une économie équitable dans les territoires, une société plus humaine et plus juste.

Le réseau a rappelé son engagement à accueillir tous les nouveaux agriculteurs-trices en conversion pour la réussite technique et économique de leur ferme et à renforcer le dialogue avec les acteurs de l’aval de la fiilière pour l’objectif de co-construction de filières locales, équitables et solidaires en bio. Cette mobilisation forte auprès des nouveaux acteurs suppose un soutien tout aussi fort des pouvoirs publics et un investissement renforcé des acteurs économiques pour permettre l’accompagnement expert et l’animation des filières et territoires. Ce soutien n’est pas toujours au rendez-vous dans les régions, l’Etat comme les collectivités doivent pouvoir s’appuyer sur un réseau de professionnels aus service de l’intérêt collectif de la filière bio (partage de compétences et d’expériences, mutualisation et capitalisation des réussites pour tous etc.).

Une gouvernance dans la continuité : Stéphanie Pageot réélue Présidente de la FNAB pour 2017

Le conseil d’administration réuni après l’assemblée générale a réélu Stéphanie Pageot (Pays de la Loire) à la présidence de la FNAB pour 2017 au sein d’un bureau composé de : Irène Carrasco (trésorière - Nouvelle Aquitaine), Alain Delangle (secrétaire national - Normandie), Jean-Paul Gabillard (secrétaire national - Bretagne), Guillaume Riou (secrétaire national - Nouvelle Aquitaine), Julien Scharsch (secrétaire national - Alsace). Un poste de secrétaire national est également ouvert pour les représentants de la région Auvergne Rhône Alpes qui préciseront après leurs instances le nom du titulaire.


Voir en ligne : En savoir plus ?

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux