RSE et ESS : faites la différence

Discussions RH et emploi
> RSE et ESS : faites la différence

Publié le lundi 8 septembre 2014

Entre les principes de l’économie sociale et solidaire (ESS) et la démarche de responsabilité sociale des entreprises (RSE), il y a un point commun : le souci du développement durable, humain et environnemental. Celui-ci est la vocation des acteurs de l’ESS, mais reste facultatif du côté des grands groupes engagés dans la RSE.

L’entreprise privée mieux contrôlée par la loi sur l’ESS

Depuis la loi adoptée définitivement en juillet dernier, les acteurs de l’ESS ne sont plus uniquement définis par leur statut juridique : associations, coopératives, mutuelles ou fondations. Désormais, les entreprises commerciales peuvent aussi en faire partie, sous réserve qu’elles respectent ses trois principes fondateurs : une gouvernance démocratique, le réinvestissement majoritaire des bénéfices dans l’activité, et l’impartageabilité des réserves obligatoires. Le périmètre ainsi défini représente 10 % de l’emploi salarié et plus de 220 000 établissements en France.
Parmi eux, les deux tiers interviennent dans le secteur privé sanitaire et social, en particulier, dans l’aide aux personnes âgées et handicapées ou dans les sports et les loisirs. Un quart à un tiers sont sur les marchés de l’assurance, avec les mutuelles de santé et de prévoyance, ou s’occupent d’éducation ou de culture.


Voir en ligne : La suite de l’article...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux