Réforme des retraites : FO dénonce une réforme antijeunes

Force Ouvrière
> Réforme des retraites : FO dénonce une réforme antijeunes

Publié le lundi 9 septembre 2013

L’allongement de la durée de cotisation, auquel FO est opposée, va frapper de plein fouet les jeunes générations, déjà très durement impactées par le chômage. C’est pourquoi le syndicat appelle à la mobilisation le 10 septembre.

Sombres perspectives pour les jeunes : avec l’allongement de la durée de cotisation à partir de 2020, une des mesures phares de la réforme des retraites dévoilée par le Premier ministre le 27 août, ils devront attendre d’avoir 67 ans, 68 ans, voire plus pour pouvoir partir à la retraite. C’est pourquoi Force Ouvrière qualifie le projet sur les retraites du gouvernement de « réforme antijeunes ». Et pourquoi la confédération syndicale appelle, le 10 septembre, à la mobilisation pour demander au gouvernement de revoir un projet dans la droite ligne des cinq réformes précédentes, également combattues par le syndicat.

Si le gouvernement a choisi de ne pas augmenter l’âge de départ à la retraite, il n’en reste pas moins que l’âge de la retraite va bel et bien reculer pour les jeunes générations, notamment en raison d’une entrée plus tardive dans la vie active, à 23,5 ans en moyenne. « Les jeunes générations sont doublement victimes aujourd’hui d’un chômage très élevé et demain seront victimes de cette réforme, devant travailler, pour la génération 1973, 43 ans pour avoir une retraite à taux plein à 67 ans. Le gouvernement doit revoir sa copie », indique Philippe Pihet, Secrétaire confédéral FO chargé des retraites. Quant aux retraités, ils seront touchés par la fiscalisation de la majoration de 10% pour enfants et par le décalage de la date de revalorisation des pensions au 1er octobre au lieu du 1er avril. « Cette dernière mesure équivaut à un gel de six mois des pensions », critique Philippe Pihet.

FO accueille en outre avec scepticisme la prise en compte des années d’études pour la retraite, notamment parce qu’elle risque d’accroître les inégalités entre les étudiants et les jeunes qui ne font pas d’études et qui entrent eux aussi tardivement sur le marché du travail, faute de pouvoir trouver un emploi.

CONTRE L’IMPASSE DE L’AUSTÉRITÉ

« La revendication des étudiants est légitime, souligne Philippe Pihet, mais la question ne se poserait pas s’il n’y avait pas d’allongement de la durée de cotisation. »

D’autres points de la réforme, qui correspondent à des analyses et des revendications de FO, ont été favorablement reçus par l’organisation syndicale, comme la création d’un compte pénibilité, la hausse des cotisations, une meilleure prise en compte des temps partiels pour la retraite (acquisition d’un trimestre de cotisation avec 150 heures au SMIC au lieu de 200 heures), ou encore la validation des périodes de travail pour les apprentis et les contrats en alternance.

Pour un assuré né enLa durée requise pour le taux plein sera de
1958, 1959, 196041 ans et trois trimestres
1961, 1962, 196342 ans
1964, 1965, 196642 ans et un trimestre
1967, 1968, 196942 ans et deux trimestres
1970 ,1971, 197242 ans et trois trimestres
197343 ans

Mais ces éléments positifs ne suffisent pas à lever le point de blocage majeur que constitue l’allongement de la durée de cotisation. « La hausse des cotisations ne se justifie pas, si ce n’est pour donner un signe à Bruxelles et aux marchés financiers, indique Philippe Pihet, la politique d’austérité ne peut conduire qu’à une impasse. » C’est pourquoi FO appelle les salariés à se mobiliser massivement le 10 septembre.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Force Ouvrière

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux