Réforme du dialogue social : une occasion manquée

Confédération Française des Travailleurs Chrétiens
> Réforme du dialogue social : une occasion manquée

Publié le vendredi 23 janvier 2015

Les partenaires sociaux ne sont pas parvenus hier à s’entendre sur un accord concernant les modalités du dialogue social en entreprise. La CFTC le regrette. Elle n’est pas opposée au principe et à l’objectif d’une simplification de bon sens des instances et des pratiques de représentation du personnel à condition que cette simplification ne conduise pas à un appauvrissement des prérogatives et moyens des représentants des salariés. Le dernier texte soumis aux négociateurs n’apporte pas, de ce point de vue, suffisamment de garanties !

Pour la CFTC, ne pas conclure une négociation, ne pas aboutir à un accord, ne remet pas en cause la pertinence du dialogue social ou la compétence de ses acteurs. Ces derniers, en ne signant pas, ont tout simplement exercé leur liberté, liberté sans laquelle la démocratie sociale aurait tout d’un simulacre.

Cette liberté, les partenaires sociaux l’ont également exercée en négociant les accords récents transposés depuis dans la loi. Des accords équilibrés apportant aux entreprises les souplesses attendues en contrepartie de droits nouveaux et sécurisants pour les salariés (compte personnel formation, généralisation de la complémentaire santé, droits rechargeables...). Le dialogue social à la française n’a pas aujourd’hui, à faire la preuve de son efficacité !

S’il est efficace, il est aussi perfectible. Pour la CFTC, ce que cet échec met en lumière relève plus de la forme que du fond. Les conditions actuelles dans lesquelles s’élaborent et se vivent les relations sociales au niveau national et interprofessionnel ne sont pas à la hauteur de l’ambition et des enjeux d’une démocratie sociale. Depuis des années, la CFTC n’a de cesse de revendiquer la création d’une instance qui siègerait en permanence dans un lieu neutre. Un Comité Permanent du Dialogue Social qui permettrait de lister tous les sujets du champ des partenaires sociaux pouvant faire l’objet de discussion, de concertation ou de négociation (sans obligation systématique de résultat) dans un contexte neutre, libre et dépassionné. Par cette proposition, la CFTC fait le pari de la plus grande efficacité d’une nouvelle méthode.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laetitia Barthelemy (CFTC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux