« Replacer l’humain au centre de l’activité économique »

Finansol
> « Replacer l’humain au centre de l’activité économique »

Publié le mardi 23 décembre 2014

Sophie des Mazery est directrice de Finansol, l’association de promotion de la finance solidaire. Le secteur, qui organise sa semaine de mobilisation du 3 au 10 novembre, pèse de plus en plus dans l’économie hexagonale et francilienne.

La finance solidaire, concrètement, ça consiste en quoi ?

Sophie des Mazery : C’est un mécanisme de financement à destination des épargnants. Ceux-ci peuvent souscrire des produits finançant des activités à caractère solidaire et environnemental, menées par des entreprises solidaires. L’épargnant fait le choix de confier son épargne à des entreprises qui vont favoriser l’emploi, créer des logements décents, des activités écologiques et citoyennes, ou soutenir l’entreprenariat dans les pays du Sud.
« Pas dans une logique de donateur »

Est-ce que l’argent épargné fructifie encore ?

S. des M. : Le système produit une double rentabilité : une rentabilité sociale bien sûr, mais aussi une rentabilité financière. Tous les produits du secteur produisent de la rentabilité financière, soit directe par les taux d’intérêt, soit indirecte grâce aux avantages fiscaux. On n’est pas dans une logique de donateur. L’épargne est préservée et fructifie.


Voir en ligne : La suite de l’article...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux