Revalorisation de l’AAH de 2,43€ au 1er avril : L’APF demande la création d’un revenu individuel d’existence !

Association des Paralysés de France
> Revalorisation de l’AAH de 2,43€ au 1er avril : L’APF demande la création d’un revenu individuel d’existence !

Publié le jeudi 6 avril 2017

Objectif : Zéro personne en situation de handicap sous le seuil de pauvreté
L’allocation adulte handicapé (AAH), dont bénéficient plus d’un million de personnes en situation de handicap ne pouvant pas ou plus travailler, a été augmentée de 2,43€ ce 1er avril. L’APF dénonce cette revalorisation ridicule et inacceptable qui laisse les bénéficiaires de l’AAH sous le seuil de pauvreté !

Sur l’ensemble du quinquennat, l’AAH n’aura été revalorisée que de 6,67%.

Pour mettre fin à ces situations scandaleuses, l’APF souhaite sortir de la logique de minimum social et appelle à la création d’un revenu individuel d’existence pour toutes les personnes en situation de handicap qui ne peuvent pas ou plus travailler.

Au moins égal au seuil de pauvreté (1008€ par mois) et déconnecté des revenus du conjoint ou du concubin, il doit apporter une réponse durable afin qu’aucune personne en situation de handicap ne vive sous le seuil de pauvreté.

Cette mesure fait partie des 40 propositions « 2017 - 2022 Changeons de cap ! » que l’APF a publiées à l’occasion des élections présidentielle et législatives.

Pour un revenu individuel d’existence
Dans le récent sondage APF - Ifop « Elections 2017 et handicap », 79% des personnes en situation de handicap déclarent s’en sortir difficilement avec les ressources de leur foyer (dont 30% estiment s’en sortir très difficilement).

Face à ce constat dramatique, il est urgent de proposer une solution pérenne pour sortir de la pauvreté les personnes en situation de handicap.

Ainsi, l’APF souhaite faire entendre sa voix dans le débat pour la création d’un revenu universel afin que les situations de handicap soient bien prises en compte, mais aussi pour veiller, alerter et refuser toute décision susceptible d’avoir un impact négatif sur les personnes concernées par le handicap ou la maladie dans le cadre de la mise en œuvre de ce revenu.

C’est pourquoi, l’APF appelle à la création du revenu individuel d’existence, pour toutes les personnes en situation de handicap ne pouvant pas ou plus travailler, au moins égal au seuil de pauvreté et déconnecté du revenu du conjoint, du concubin, de la personne avec laquelle un pacte civil de solidarité a été conclu, ou encore des personnes vivant sous le même toit et ce, quel que soit le lieu de vie (domicile propre, établissement, chez un tiers).

Ce revenu individuel d’existence doit aussi maintenir les droits connexes des personnes (concernant la santé et le logement notamment) et avec des compléments (charges indirectes liées au handicap et aux conditions de vie).

Ce revenu individuel d’existence sera aussi une réponse pour les personnes bénéficiaires de rentes et de pensions d’invalidité.

Son financement doit être assuré par la solidarité nationale de l’Etat.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Evelyne Weymann (APF)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux