Rythmes scolaires : une frénésie qui entraîne pression, précipitation et confusion au sein de la communauté éducative

Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques
> Rythmes scolaires : une frénésie qui entraîne pression, précipitation et confusion au sein de la communauté éducative

Publié le lundi 3 juillet 2017

La FCPE dénonce les pressions qui s’exercent depuis plusieurs semaines sur la communauté éducative autour du projet de décret de la semaine de 4 jours.

Pour la FCPE, l’école publique est le premier rempart de l’égalité des enfants.

Avec le projet de décret, selon les territoires, des enfants auraient 4,5 jours d’école quand d’autres en auraient 4. Petite cerise sur le gâteau, cette dérogation pourrait ne pas être justifiée par le Projet Educatif de Territoire.

Dans ce projet, l’intérêt de l’enfant n’est pas pris en compte. C’est une promesse de campagne électorale du président de la République : donner la liberté aux communes d’adapter la semaine scolaire en proposant de revenir à quatre jours.

Cette promesse revêt une autre promesse, celle que cela puisse se faire dès le lundi 4 septembre 2017, dans moins de deux mois.

Un avis défavorable majoritaire du Conseil supérieur de l’éducation, un rapport défavorable du Sénat, le manque de temps évident pour construire de véritable consultation avant de repenser une politique éducative…. Peu importe.


Voir en ligne : La suite sur le site d’origine...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laurence Guillermou (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux