Simplification pour les entreprises : 50 nuances au gré du patronat

Force Ouvrière
> Simplification pour les entreprises : 50 nuances au gré du patronat

Publié le mercredi 3 juin 2015

Fidèle à son « amour » envers les entreprises, le gouvernement annonce 50 mesures de simplification qui s’additionnent aux 200 précédentes déjà décidées en 2014.

En la matière, le couple gouvernement / patronat approfondit sa relation exclusive : qui propose ? Un comité de patrons. Qui décide ? Le gouvernement. Qui évalue ? Encore un comité de patrons.

Un véritable blanc-seing aux revendications patronales !

Au sein de cet arc-en-ciel de mesures, de nombreux sujets concernent directement les politiques sociales, la sécurité sociale, les services publics, les droits des salariés et le Code du Travail. Et pourtant, elles sont prises sans concertation et leur concrétisation s’effectuent en général dans l’urgence par voie d’ordonnance.

La simplification libérale est annoncée, l’autoritarisme social est assuré : dérèglementations, dérégulations, économies budgétaires supplémentaires, réductions des droits des salariés et des assurés sociaux. Le tout sur un fond de retours en arrières, et de déclassement des droits et normes français pour s’aligner sur les moins-disants européens.

Si ces mesures sont mises en œuvre, les salariés, les assurés sociaux et les usagers du service publics vont en voir de toutes les couleurs.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Force Ouvrière

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux