Tour du monde des initiatives ESS avec les Rencontres du Mont-Blanc #3 : V’Île Fertile

Les rencontres du Mont Blanc
> Tour du monde des initiatives ESS avec les Rencontres du Mont-Blanc #3 : V’Île Fertile

Publié le mardi 2 juin 2015

Depuis 2011, les Rencontres du Mont-Blanc (RMB) – Forum International des Dirigeants de l’Economie Sociale et Solidaire publient un Cahier d’initiatives afin de montrer les réponses que peuvent apporter l’économie sociale et solidaire aux besoins des populations de tous les continents. Il est composé de projets et d’expériences d’entreprises sociales et solidaires du monde entier. Le projet présenté ci-dessous fait partie de la 4ème édition à paraître prochainement.

V’ÎLE FERTILE, FRANCE

Face la crise économique, sociale et écologique que l’on traverse aujourd’hui, le développement durable est au cœur de toutes les discussions et se veut une réponse tangible à cette situation. A l’approche de la Semaine européenne du développement durable qui se tiendra du 30 mai au 5 juin, l’association Les Rencontres du Mont-Blanc met en lumière « V’Île Fertile », une innovation durable qui a pour objectif de faire de l’implantation urbaine un véritable atout.

V’île Fertile est une ferme maraîchère bio-intensive, implantée à Paris, valorisant les déchets organiques urbains. Inspiré des jardins partagés et des techniques de maraîchers professionnels, ce projet ambitionne de faire évoluer la pratique du jardinage au maraîchage urbain. De passer d’un simple loisir à une production locale, du flâneur-cueilleur au glaneur-cultivateur.

Des chiffres qui résument l’intérêt de cultiver en ville :
- Autonomie alimentaire de Paris = 3 jours
- Marchés alimentaires français = 380 000 tonnes de bio déchets par an
- 1 Kg de carottes d’Afrique du Sud = 5,5Kg de Co2
-Chaque seconde, 26m2 de terres agricoles françaises disparaissent
- 30% des denrées alimentaires produites mondialement sont jetées
- 1 parisien = 180kg de déchets organiques incinérés par an.
- 87% des enfants ne savent pas ce qu’est une betterave
- 1 écolier sur 5 est en surpoids

Cultiver en ville, une réponse à 4 enjeux actuels :
- La demande croissante d’une alimentation saine et goûteuse ne faisant pas appel à des intrants chimiques.
- Une baisse de la dépendance aux énergies fossiles dans la production alimentaire.
- Une gestion économe de la ressource eau.
- La réduction du volume des déchets.

Concrètement, « V’île Fertile » c’est :
- Environ 600m2 cultivables (une tonne de légumes par an poussent sur 250m2 cultivables) sur une parcelle de 900m2 dans un parc public du bois de Vincennes.
- Une quarantaine de passionnés bénévoles, issus du monde des jardins partagés et des AMAPs, appuyés par un cercle de professionnels : maraîchers, formateurs en horticulture, spécialistes du bois raméal fragmenté ou du compost.
- Une culture selon les principes de l’agriculture biologique et la recherche des circuits de vente directe.
- Un lieu de production alimentaire et de pédagogie avec des ateliers pour les plus jeunes autour des questions de l’alimentation et de l’écologie.


Voir en ligne : En savoir plus ?

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

Messages

  • Une autre économie est en marche chez-nous !
    Depuis 2004, les pouvoirs publics camerounais ont fait de l’Économie Sociale, une fonction gouvernementale. Seulement, ce secteur est encore assez mal connu. Jusqu’ici l’ONG a initié sous l’appui du ministère de l’économie sociale diverses actions de réflexion. En 2006 plusieurs acteurs nationaux et internationaux du secteurs se sont retrouvés à Yaoundé pour un grand Colloque. Malgré les éclairages beaucoup de zones d’ombres sont restées dans les esprits. Ce qui n’a pas facilité le décollage. Après sept ans de lobbying et de plaidoyer, il va se tenir dans la capitale politique de notre pays, les premières journées de l’ESS dont le thèmes était : ESS, vecteur de croissance : la comprendre et la structurer afin faciliter son émergence. Car le constat était clair, pendant ces sept dernières années-là, pratiquement rien n’a été fait. Le ministère veut faire de ce chantier une affaire d’agent de l’Etat. Dans un pays où plus 70% du PIB vient du secteur informel, ce qui est paradoxal c’est de voir les cadres des ministères qui s’agitent pour se positionner dans les OEESS, y envoyer les financements et plus tard aller les y récupérer. Du 14 au 16 Octobre dernier, se sont tenues les deuxièmes Journées de l’Economie Sociale. Contrairement aux premières qui ont réuni plus 1000 acteurs des OEESS, à ces récentes rencontres, le ministère a tout fait pour mettre les acteurs en marge.
    Nonobstant, la plus grande victoire de l’ESS ces derniers temps au Cameroun n’est pas théorique ; elle est sur le terrain. Sous la facilitation de l’ONG Partenariat France et Afrique pour le Co-developpement (PFAC) plus 210 Réseau Locaux d’Économie Sociale et Solidaire (RELESS) sont créés par les acteurs des territoires du pays eux-mêmes. L’objectif est d’en avoir un dans chaque arrondissement, donc 360 au total. Certains de ces acteurs ont fait le voyage avec leurs maires pour Chamonix à l’occasion des 7èmes Rencontres des Dirigeants de l’ESS, Rencontres du Mont Blanc.
    Ces Présidents des Conseils d’Administration des RELESS sont ainsi en train de concrétiser la vision des RELESS qui est :" Penser global, agir local".
    Si en 2006 on disait encore "une autre économie est possible !", aujourd’hui, rien qu’en deux ans de structuration des RELESS, le PFAC et les acteurs du terrain sont rejoints par des grands programmes comme le Programme National de Développement Participatif (PNDP). Ce qui amène tous les observateurs sérieux à confirmer qu’ "une autre économie est en marche au Cameroun !"

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux