Transition énergétique : l’UNSA salue un projet de loi pragmatique mais améliorable

Union Nationale des Syndicats Autonomes
> Transition énergétique : l’UNSA salue un projet de loi pragmatique mais améliorable

Publié le mardi 24 juin 2014

Malgré un contexte budgétaire difficile qui en limite la portée, le projet de loi tant attendu sur la transition énergétique a été présenté, mercredi 18 juin, par Ségolène Royal au conseil des ministres. Il comporte plusieurs mesures dans différentsdomaines : bâtiments, transports propres et qualité de l’air, économie circulaire, mix électrique et gouvernance.

L’UNSA prend acte de la vision pragmatique du projet de loi,qui considère la transition énergétique comme un enjeu fondamental pour la France. Celle-ci peut, de surcroît, constituer un des axes concrets de la sortie de crise, grâce à l’impulsion économique qu’elle peut offrir avec les emplois qui en découlent.

Pour l’UNSA, repenser notre énergie doit se faire en raisonnant en termes d’efficacité énergétique, sans oublier l’indispensable dimension européenne. Cela passe par le développement de l’innovation dans de nouveaux systèmes de production d’énergie renouvelable et par l’amélioration « technique » des systèmes en place afin de consommer moins d’énergie. Sur ce plan, l’UNSA approuve l’économie générale des articles du projet concernant la rénovation des bâtiments.

Mais repenser notre énergie doit aussi se faire en termes de sobriété, en interpellant notre capacité à la modération pour réduire notre consommation d’énergie sur le long terme.

Pour l’UNSA, les collectivités locales ont une légitimité à agir sur les questions relatives à la transition énergétique et c’est à juste titre que le projet de loi cherche à les dynamiser. Il reste que la nouvelle gouvernance doit intégrer toutes les parties prenantes dans le cadre d’une démarche globale en matière énergétique.

La question des transports propres est l’un des volets majeurs de la transition énergétique comme de la lutte contre la pollution. En ne l’abordant que sous l’angle du développementde la voiture électrique, le projet de loi paraît, en l’état, très limitatif.

Enfin, la formation est un levier indispensable pour anticiper les emplois nouveaux et accompagner les transitions professionnelles. Si l’UNSA peut comprendre que ce projet de loi n’en est pas nécessairement le bon véhicule, il est impératif que ce volet soit aussi déployé car c’est une des clés de la réussite de la transition énergétique.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Patricia Rejnero (UNSA)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux