Travail : l’obsolescence programmée des employés

Management / Encadrement / Mobilité
> Travail : l’obsolescence programmée des employés

Publié le jeudi 22 mai 2014

Dans le cadre d’une interview publiée le 22 avril 2014 sur le web-journal Migros Magazine, la sociologue Sophie Le Garrec dresse un état des lieux des conditions de travail physiques et psychiques de l’individu au XXIe siècle. A l’image d’un bien matériel, le salarié serait soumis à une sorte d’obsolescence programmée.

Les Trente Glorieuses ont marqué le basculement d’une société basée sur la discipline collective, où le destin de chacun était tracé d’avance, à une société où l’individu peut s’émanciper de son milieu social et s’épanouir sur le plan personnel. « C’est le culte de la performance, c’est le chacun pour soi, c’est l’individualisme et l’injonction à être autonome », explique la sociologue Sophie Le Garrec. « Une tendance qui n’a fait que s’accentuer au fil des ans. »

Pourtant, si les conditions de travail se sont progressivement améliorées, les maux liés aux activités professionnelles n’ont jamais été aussi nombreux. Davantage sollicité pour ses qualités propres que pour ses compétences professionnelles réelles, l’individu doit souvent essuyer une absence de reconnaissance et un affaiblissement des ressources collectives, ce qui a un impact sur sa santé.


Voir en ligne : RSE Magazine du 25/04/14 par Axelle Baudry

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux