Travailleurs indépendants : le revers du modèle de l’économie collaborative

Recrutement / Recherche / Employabilité
> Travailleurs indépendants : le revers du modèle de l’économie collaborative

Publié le jeudi 11 août 2016

Il n’est pas possible de les rater. Certains sillonnent les rues de Paris, de Nantes ou de Lille. Ils sont à vélo ou en scooter, avec l’uniforme aux couleurs de la start-up qui les emploie sur le dos, et un sac contenant les plats à livrer accroché à leur véhicule. D’autres conduisent de jolies berlines, élégamment vêtus de complets sombres, afin de transporter leurs passagers vers la destination de leur choix, et pour un prix forcément imbattable.

Livreurs de repas chauds pour Foodora, Deliveroo ou encore FoodCheri, chauffeurs de VTC pour Uber ou LeCab, aides ménagers pour Helpling, ils s’emploient à satisfaire l’appétit grandissant des Français pour l’économie collaborative, une véritable révolution des usages permise par l’essor des nouvelles technologies.


Voir en ligne : Le Monde du 11/08/16 par Sarah Belouezzane

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux